Pratique anticoncurrentielle : Criteo porte plainte contre Facebook

internet

Le spécialiste français du ciblage publicitaire en ligne Criteo a porté plainte mardi contre Facebook devant l'Autorité de la concurrence, un an après avoir perdu son statut de partenaire privilégié du réseau social, a-t-il annoncé dans un communiqué. "Criteo estime que l'exclusion progressive d'entreprises de la plateforme Facebook a nui à la diversité du secteur de la publicité en ligne" et souhaite "instaurer des règles claires qui inciteront Facebook à ne pas favoriser ses services aux dépens de ceux des concurrents", a-t-il précisé. Criteo avait perdu en juillet 2018 l'accréditation « Facebook Marketing Partner », qui lui permettait notamment l'accès à des outils en phase de test sur le réseau social. Si Criteo avait alors assuré que cette rétrogradation n'affectait pas ses services aux annonceurs, Goldman Sachs à l'origine de cette information avait abaissé ses prévisions de chiffre d'affaires et d'excédent brut d'exploitation pour la période 2018-2020. Le lendemain, le cours de Bourse de Criteo chutait de 11%. Un mois plus tôt, Criteo avait également revu à la baisse ses prévisions de croissance pour son activité 2018, se montrant prudent face à l'ampleur des changements nécessaires pour adapter son modèle aux évolutions technologiques de la publicité en ligne. C'était le troisième avertissement sur résultat de ce groupe emblématique de la "French Tech", après les changements du système d'exploitation d'Apple iOS 11.2 qui avaient déjà fait chuter son titre en Bourse.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par