Une proposition de loi contre la haine sur internet « dès le mois de mai »

macron

Emmanuel Macron a annoncé que la députée LREM Laetitia Avia allait déposer une proposition de loi contre la haine sur internet « dès le mois de mai », notamment pour imposer aux plateformes numérique de retirer au plus vite et « dans les meilleurs délais » les contenus haineux. Ce texte « reprendra les propositions » faites dans un rapport remis en septembre au Premier ministre, qui vise à renforcer la pression sur celles-ci dans le cadre d'un renforcement de la lutte contre le racisme et l'antisémitisme, a-t-il dit. Cette loi imposera aux plateformes de « mettre en œuvre toutes les techniques permettant de repérer l'identité » de leurs auteurs et enfin responsabilisera ces plateformes sur le plan juridique. Gilles Taieb, coauteur du rapport de septembre, a précisé à l'AFP « qu'on s'oriente sur un délai de 24 heures ». Le Président de la République a accusé « des plateformes comme Twitter, pour citer des mauvais exemples, qui attend des semaines ou des mois pour donner les identifiants qui permettent de lancer les procédures judiciaires » et « parfois prend des jours, des semaines pour retirer les contenus ainsi identifiés ». Il s'est prononcé en revanche contre l'interdiction générale de l'anonymat sur internet qui pourrait « aller vers le pire ». Il faudra aussi « nous donner les moyens aussi de pouvoir interdire la présence sur un réseau social de personnes coupables de propos racistes et antisémites comme on interdit hooligans dans les stades, ou à tout le moins, faire en sorte que les condamnations pour actes racistes et antisémites soient publiées ». « La honte sur ces sujets d'urgence doit changer de camp », a-t-il dit. « La France doit tracer de nouvelles lignes rouges et nous le ferons, par des mesures concrètes ». (avec l’AFP)

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par