Des régulateurs de l’audiovisuel plaident pour un encadrement des plateformes

internet

Les organismes de contrôle de l'audiovisuel français et allemand appellent conjointement à une nouvelle régulation européenne pour encadrer les plateformes numériques, dans le cadre de la lutte contre les contenus haineux et la désinformation, selon une tribune publiée dans Le Monde jeudi.  "Le cadre juridique actuel désigne les auteurs de contenus illégaux et préjudiciables comme premiers responsables. Toutefois, cette conception univoque de la responsabilité ne correspond plus à la réalité", écrivent Roch-Olivier Maistre, président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) français, et son homologue allemand Tobias Schmid, également président de l'Erga (regroupement des régulateurs européens). "Les médias sociaux ne sont en effet pas de simples canaux de diffusion. Ils ont plutôt la haute main sur la portée et la visibilité des contenus, ainsi que sur leur disparition, et in fine sur l'expression des opinions", selon cette tribune parue également dans le journal allemand Frankurter Allgemeine Zeitung. "Même si l'autorégulation par les plateformes elles-mêmes a permis quelques avancées, elle n'en demeure pas moins insuffisante", ajoutent les signataires, qui jugent "essentiel" qu'elles "se voient contraintes de mettre en œuvre des mesures préventives et de coopérer". Alors que l'Union européenne prépare le "Digital services act" (loi sur les services numériques), les régulateurs se disent "prêts à participer à ces discussions en gardant comme boussole ce que nous chérissons le plus : la liberté d'expression dans une Europe libre". Ils plaident également pour "des règles plus claires et des responsabilités accrues pour les régulateurs européens des médias et pour l'Erga".

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par