Spotify : la suspension des services en Russie limite la croissance des abonnements payants

Spotify

La plateforme de streaming musical Spotify a fait part mercredi d'une hausse de son nombre d'abonnés payants moins importante que prévu au premier trimestre, une déception qu'elle impute à la suspension des ses activités en Russie. De janvier à mars, le nombre d'utilisateurs du service Premium du groupe suédois s'est établi à 182 millions de personnes, une hausse de 15% par rapport à l'année précédente mais un chiffre inférieur aux estimations du groupe (183 millions). Les analystes avaient eux tablé sur 187 millions d'abonnements payants. "Bien que cela soit légèrement en-dessous de nos prévisions, si l'on enlève la perte involontaire d'environ 1,5 million d'abonnés liée à notre sortie de Russie, la croissance a été supérieure à nos attentes et tirée vers le haut par nos bonnes performances en Amérique Latine et en Europe", a indiqué Spotify dans un communiqué.

Comme de nombreux autres entreprises occidentales, Spotify a suspendu ses activités en Russie en réaction à l'invasion de l'Ukraine par Moscou. Ce retrait a été finalisé le 11 avril. Au trimestre prochain, le groupe de Stockholm espère attirer 187 millions de membres payants, anticipant la perte de 600.000 abonnés supplémentaires en Russie. Spotify n'a en revanche pas évoqué l'impact sur ses résultats financiers de la controverse liée au très populaire podcast de l'animateur américain Joe Rogan. Ce dernier est accusé de propager de la désinformation sur le Covid-19 ainsi que des propos racistes, ce qui a conduit en début d'année plusieurs artistes, dont les chanteurs Neil Young et Joni Michell, à exiger le retrait de leur musique de la plateforme.

Le nombre total d'abonnements mensuels (gratuits et payants) s'est établi à 422 millions au premier trimestre, au-dessus des attentes du groupe et conformément à celle des analystes de Wall Street. Il s'agit d'un record. Spotify a précisé qu'une panne ayant affecté ses services en mars a contraint des utilisateurs n'ayant plus accès à leur compte à en créer un nouveau, faisant gonfler le nombre d'abonnements de 3 millions de personnes. Sans cette hausse artificielle, les abonnements auraient totalisé 419 millions de membres sur le trimestre. Le chiffre d'affaires du groupe a été de 2,7 milliards de dollars, un peu en-dessous des prévisions du marché. La majorité de ces revenus (2,4 milliards de dollars) provient des abonnements payants et le reste de la publicité (282 millions de dollars). Le bénéfice net a lui été de 131 millions de dollars. Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, le profit est de 21 cents, là où les analystes misaient sur une perte de 26 cents. L'action de Spotify, cotée au Nasdaq, montait de 3,3% dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de Wall Street.

À lire aussi

Filtrer par