Un tiers des internautes consulte un site de piratage de séries ou films

Près d'un tiers des internautes (28,7%) a consulté au moins une fois par mois un site de piratage de séries ou de films en 2013 et leur nombre a atteint un niveau record depuis 2009, révèle une étude publiée mercredi par l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA). En 2013, 13,2 millions d'individus ont ainsi consulté chaque mois au moins un site dédié à la contrefaçon audiovisuelle, soit 15,8% de plus qu'en 2009, selon cette étude qui exclut YouTube et DailyMotion. Leur nombre, qui avait un peu régressé en 2011-2012 à environ 12,4 millions d'internautes, a nettement augmenté en 2013. Ils utilisent soit le téléchargement en P2P (entre internautes), pour 29% des pages vues, soit le téléchargement par DDL (depuis un serveur), pour 33%, ou encore le streaming (38%). Le streaming, ne cesse de gagner du terrain depuis 2009 où il ne représentait que 16% des pages vues. Pour les films, les internautes préfèrent utiliser le téléchargement, pour avoir une meilleure qualité d'image. En revanche, pour les séries, ils favorisent le streaming, dont les audiences fluctuent au gré des sorties. Le nombre de vidéos vues en streaming a atteint entre 10 et 35 millions par mois en 2013.

Le téléchargement de fichiers est plus confidentiel : par rapport aux internautes moyens, ceux qui ont recours à cette méthode sont en majorité des hommes (58%) et un peu plus jeunes que la moyenne des internautes. En revanche le streaming attire des pirates très différents : ils s'agit majoritairement de femmes (55%), la part des jeunes est nettement plus importantes (près d'un tiers des utilisateurs ont entre 15 et 24 ans) et la part des étudiants (17%) y est deux fois plus importante que chez l'ensemble des internautes. En 2013, 2 à 3 millions de personnes par mois ont regardé une série en streaming, et 1,4 à 1,8 million par mois ont vu un film en streaming. Quelles que soient les méthodes, les plus de 50 ans sont des sous-utilisateurs, ne constituant que 15 à 21% des sites pirates alors qu'ils représentent 34% des internautes. Cette étude, réalisée par Médiamétrie en partenariat avec le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) et l'institut TMG, a mesuré l'utilisation de 281 sites dédiées au piratage audiovisuel, hors téléphones mobiles et tablettes

À lire aussi

Publié le 20/02/2019
Molotov Equidia
Digital

Equidia au galop sur Molotov

Publié le 20/02/2019
DigitalAdTrust
Digital

Havas Group mise sur le label Digital Ad Trust avec 2 offres

Publié le 19/02/2019
Red Dead Redemption
Digital

Le jeu vidéo toujours en grande forme

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par