Twitter : Jack Dorsey sous surveillance

Twitter

Twitter est parvenu lundi à un accord avec la société d'investissement Elliott Management, permettant à Jack Dorsey, son patron et fondateur, de rester en place alors que le fonds voulait initialement le déloger. Elliott reprochait principalement à M. Dorsey de ne pas se concentrer suffisamment sur son entreprise, dans la mesure où il est aussi à la tête d'une autre société cotée, Square. Le fonds de l'homme d'affaires américain Paul Singer critiquait aussi, selon les médias américains, la volonté du patron de Twitter de passer une partie de l'année en Afrique, un projet auquel il a finalement renoncé la semaine dernière en invoquant dans un tweet l'épidémie de nouveau coronavirus et "tout ce qui se passe par ailleurs". Selon l'accord détaillé dans un communiqué, la société d'investissement Silver Lake va injecter 1 milliard de dollars dans Twitter. Le réseau social utilisera cet argent ainsi que des liquidités à sa disposition pour racheter jusqu'à 2 milliards de dollars de ses propres actions. Parallèlement, le co-directeur général de Silver Lake, Egon Durban, ainsi que Jesse Cohn, partenaire chez Elliott, entreront au conseil d'administration de Twitter. Patrick Pichette, membre actuel de cette instance, a assuré la direction de sa confiance.  "En tant que conseil d'administration, nous examinons et évaluons régulièrement le fonctionnement de Twitter, et bien que le positionnement de notre directeur général soit unique, Jack l'est tout autant que cette société", a-t-il affirmé dans le communiqué. "Pour continuer à assurer une gouvernance solide", le conseil d'administration va toutefois créer un comité spécial qui évaluera "régulièrement" la structure de direction, a-t-il ajouté.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par