UK : BBC et ITV vont lancer leur propre service de vidéo en ligne

bbc

Les groupes de télévisions britanniques BBC et ITV prévoient de lancer d'ici la fin 2019 leur propre service de vidéo en ligne au Royaume-Uni. Le duo a en effet annoncé être sur le point de conclure leurs négociations sur le lancement de cette plateforme nommée BritBox qui proposera des programmes déjà diffusés ainsi que des séries originales. Ce service entend proposer l'offre la plus importante du marché en termes de production britannique. Les deux groupes, l’un public et l’autre privé, n'ont pas dévoilé le prix de ce service qui dispose déjà de son site internet mais la presse britannique évoque un abonnement de 5 livres (5,8 euros) par mois, un peu moins cher que ceux de Netflix ou Amazon Prime Video, les deux poids lourds du secteur. BBC et ITV précisent que d'autres partenaires pourraient se joindre au projet, sans citer de nom même si la chaîne publique Channel 4 semble un allié naturel.

Sur le plan stratégique, cette initiative devrait permettre à BBC d'élargir son audience, au moment où la vénérable "Beeb" cherche à rajeunir son public. Pour ITV, il s'agit de réduire sa dépendance à un marché publicitaire en berne sur le marché de la télévision traditionnelle. Pour leur projet sur le sol britannique, BBC et ITV disent s'appuyer sur le succès du service de streaming déjà lancé en Amérique du Nord, dont les performances sont meilleures que prévu, même si elles restent modestes avec désormais plus de 500.000 abonnés. Selon des chiffres fournis par les deux groupes, les services de streaming sont en plein boom au Royaume-Uni, avec des croissances à deux chiffres du nombre de clients. Plus de 12 millions de ménages sont abonnés à au moins un service et plus de 4 millions ont souscrit à plusieurs plateformes dans le pays. Le lancement de ce service pose en outre la question de l'avenir de leurs propres sites de replay, iPlayer pour la BBC et ITV Hub, qui proposent pour une durée limitée les émissions et séries déjà diffusés sur leurs antennes.

La concurrence à Netflix s’organise

L'offre des deux groupes britanniques pourrait compliquer un peu plus la tâche de Netflix. Le groupe américain, déclarant 140 millions d'abonnés dans le monde, est en effet contraint d'investir massivement dans ses propres contenus pour éviter de perdre des parts de marché avec l'arrivée prochaine de nouveaux concurrents et face à la puissance d'Amazon Prime Video adossée au géant du commerce en ligne. WarnerMedia (AT&T), Disney, ou encore NBCUniversal vont lancer prochainement leurs propres plateformes aux Etats-Unis, afin de capitaliser sur les nouvelles habitudes des téléspectateurs, qui abandonnent progressivement les abonnements plus onéreux au câble ou au satellite. En France, Netflix, qui affirme compter désormais plus de 5 millions d'abonnés, fait de l'ombre aux chaînes traditionnelles si bien que le groupe public France Télévisions suit le même mouvement que les Britanniques avec la création de Salto, future plateforme commune à France TV, TF1 et M6. (avec l’AFP)

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par