Vidéos téléchargées illégalement : Vimeo condamné à verser 5 millions d’euros à Mediaset

Le site américain de partage de vidéos en ligne Vimeo a été condamné à verser quasi 5 millions d'euros à Mediaset, pour près de 500 vidéos téléchargées illégalement, a annoncé jeudi le groupe italien de télévision. Les décisions favorables à Mediaset se multiplient : lundi, le groupe italien a annoncé que le site internet français DailyMotion (Vivendi) avait été condamné à lui verser 5,5 millions d'euros, là aussi pour des centaines de vidéos téléchargées illégalement. Mediaset a commencé en 2008 à saisir la justice pour empêcher la piraterie en ligne au détriment des éditeurs. Le groupe a engagé pour le moment des actions contre 19 opérateurs numériques, réseaux sociaux ou portails de vidéos. Rien que pour 2019, Mediaset, qui souligne que tous les procès ont débouché sur des jugements en sa faveur, a obtenu cinq jugements positifs, contre Facebook, Yahoo!, Dailymotion et à deux reprises contre Vimeo.

Le tribunal de Rome a estimé que Vimeo avait « à sa disposition des instruments techniques permettant de réduire jusqu'à 98% le risque que soient téléchargés des contenus protégés par des droits d’auteur ». Outre les près de 5 millions d'euros de sanction infligée, la cour a condamné le portail à rembourser près de 80.000 euros de frais de justice et l'a menacé d'une amende de 5.000 euros par jour en cas de retard dans l'effacement des vidéos. « Cette nouvelle décision qui protège le travail journalistique et éditorial est un nouveau pas vers un rééquilibrage des rapports entre producteurs de contenus et plateformes en ligne », s'est félicité Mediaset.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par