L’acronyme de l’été

Photo édito

Vous commencez à me connaître. Je suis le genre de gars qui partage quand il apprend quelque chose. Je ne garde rien pour moi. Du coup, je ne peux pas me retenir de vous annoncer que l’acronyme de l’été sera FANG. Ne me remerciez pas, c'est cadeau. Ca vous permettra de briller en société sous le soleil. Bon, j’explique. Fang, c’est Facebook, Amazon, Netflix et Google. Comme Gafa mais avec Netflix. Avouez que c’est beaucoup plus cool. Ça sonne bien, Fang. J'entrevois déjà tous les excellents jeux de mots que l'on va pouvoir faire dans les titres de nos articles.   Pour être tout à fait précis, certains exégètes ajoutent un deuxième « a » pour inclure Apple. Mais Faang, cela évoque plus le bâillement du phoque sur la banquise fondante que les géants du numérique. Non, Fang, c’est sec, ça tranche, ça disrupte. Ça renvoie les vieux schémas à leur passé poussiéreux. Bien sûr, ce changement de nom n’ira pas sans poser quelques problèmes. Ainsi, la taxe sur les services numériques va devenir Taxe Fang au lieu de Taxe Gafa. Ah oui, parce que ce qui ne changera pas chez nos amis, c’est leur difficulté fonctionnelle à payer des impôts à la hauteur de leurs revenus. Oh, mais c’est tellement vieux monde, ces histoires. Pourquoi pas la gabelle ou la dîme ? Et puis justement, tu sais qui a le plus augmenté ses investissements dans les médias classiques aux USA l’an dernier ? Les Fang justement !* La preuve qu’ils ont un bon fond ces Fang.

*Sur ce sujet, retrouvez l’excellente chronique de Simon Tenenbaum dans Hebdo Com sur BFM Business (auto pub gratuite) grâce à laquelle j'ai découvert les Fang.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par