French Pride

Je n’y crois pas. Vous n’étiez pas à Vivatech? Mais non ? Je suis désolé, mais je ne sais pas ce qu’on va pouvoir se dire parce que c’était là que ça se passait et nulle part ailleurs. Quoi ? Mais tout, mes amis, tout ! Le monde entier est venu porte de Versailles (et quand tu vois à quoi ça ressemble, c’est un premier exploit) pour… Pourquoi d’ailleurs ? On ne sait pas mais ce n’est pas le problème. Vivatech, c’est comme le salon de l’enfance quand j’étais petit (si si, ça m’est arrivé, il y a très longtemps), une accumulation de stands hétéroclites et spectaculaires. Il y a des robots, des drones, des mini Ted un peu partout, des gens qui tournent la tête dans tous les sens avec des lunettes 3D sur la tête, il fait chaud, il y a du bruit, il y a du monde. J’ai l’air de critiquer mais pas du tout. Je suis vraiment admiratif. En trois ans, ce qui aurait pu être un n’importe quoi inutile et éphémère est devenu vraiment incontournable. Je n’ai pas besoin de vous rappeler la liste des intervenants ni le fait que toutes les marques étaient présentes sans oublier les milliers de start-up. Et même s’il n’y en a pas une qui est fichue d’inventer un moyen d’installer une clim durable, responsable et autorégulée — et surtout efficace — dans le Hall 1, ce barnum est énorme. Et c'est à Paris, pas à Vegas. 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par