Néologique

Chers amis, j'ai l'honneur, la joie et l’avantage (dans le désordre) de vous annoncer que désormais, le mot "infox" remplacera l'horrible fake news. Ça ne date pas de cette semaine, mais depuis quelque temps, le petit nouveau se répand doucement. Infox, c'est plutôt réussi pour une fois, avec cette délicate allusion à l'une des chaînes les plus prolifiques en la matière. Je ne sais pas qui a eu cette brillante idée, mais on ne peut que le féliciter et lui souhaiter bonne chance. Evidemment, le succès de ce genre de mot est assez aléatoire -si quelqu'un se souvient d'avoir reçu un courriel, un pourriel ou une infolettre, qu'il me le fasse savoir- même si dans le cas qui nous intéresse, il ne fait aucun doute que le phénomène qu'il décrit est loin de se calmer. Il n'y a pas besoin d'aller jusqu'au Brésil où l'élection présidentielle est pourrie par une invasion d'infox. Près de chez nous aussi, c’est l’argument de défense favori de ceux qui sont pris dans les feux de la justice et de l'actualité. C’est d’ailleurs curieux de voir comment ces journalistes menteurs, idiots et manipulés deviennent les garants de l’info vertueuse quand les infox viennent d’obscurs blogueurs cachés dans les replis des réseaux sociaux. Chacun sa logique.

À lire aussi

Publié le 21/12/2018
Edito

Un dernier pour l’année

Publié le 15/12/2018
Edito

Urgences

Publié le 07/12/2018
Edito

Point de vue autorisé

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par