Vieux 2019

Je le savais ! Depuis le temps qu’on charge ces pauvres millennials de tous les maux. Et là, bingo ! Une étude américaine montre que ce sont les vieux qui propagent les fausses nouvelles à travers les réseaux. Et pas qu’un peu. Selon cette enquête réalisée par les fameuses universités de New York et de Princeton, les utilisateurs de plus de 65 ans ont en effet partagé « près de sept fois plus d’articles » issus de médias relayant de fausses informations que les personnes âgées de 18 à 29 ans. Je précise que l’enquête a été réalisée sur la base des partages sur Facebook pendant les élections présidentielles américaines que l’on peut considérer comme les premiers JO des fake news. Du solide donc. En de début d’année des plus incertains, alors que toutes les institutions sont remises en cause, voilà que les piliers de la sagesse, les garants de la transmission des savoirs s’avèrent être de dangereux manipulateurs, véhicules des rumeurs les plus farfelues. Nous voilà bien. D’ici à ce qu’on appelle à tuer les vieux à la naissance sur quelques ronds points, ça ne va pas faire avancer dans le bon sens (ce qui est généralement le cas sur les ronds points, ces derniers temps). En attendant, je ne tomberai pas dans le piège grossier : je vous adresse mes meilleurs vœux. Sans faute.

À lire aussi

Publié le 15/12/2018
Edito

Urgences

Publié le 07/12/2018
Edito

Point de vue autorisé

Publié le 30/11/2018
Edito

Futur antérieur

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par