128,4 M€ bruts de pub TV pendant l’Euro de football

Kantar Media vient de dresser son bilan de l’Euro 2016 de football qui s’est déroulé du 10 juin au 10 juillet. Ainsi, les 51 matchs diffusés sur TF1, M6, BeIN Sports et TMC ont rassemblé 191 annonceurs dans les écrans publicitaires encadrant les rencontres. La pression publicitaire globale s’est élevée à 128,4 millions d’euros bruts pour 3 061 spots. A elle seule, la finale a enregistré l’activité publicitaire la plus dense avec 12,9 millions d’euros bruts et la présence de 58 annonceurs. Côté annonceurs, avec 4,5 millions d’euros bruts et une présence sur 40 matchs, FDJ est le 1er d’entre eux, devançant ainsi sur le podium Orange et Winamax. Pour leur part, les constructeurs automobiles ont été représentés par Peugeot, Hyundai et Kia Motors qui occupent respectivement les 4ème, 5ème et 6ème rangs du classement. Les marques ont en outre renforcé leur stratégie d’achat de mots clés sur Google. FDJ se distingue là aussi sur le paid search puisque 3 sous-domaines de l’annonceur apparaissent dans le top 10 des sites ayant capté le plus d’impressions sur les paris sportifs : Parionssport.fdj.fr, fdj.fr et enligne.parionsport.fdj.fr. FDJ totalise ainsi 27% des impressions contre 19% pour PMU et 17% pour Winamax.

Les Français et l’Euro

Comment les Français ont-ils suivi l’Euro 2016 ? Une écrasante majorité (90,3%), depuis chez eux, loin loin loin devant chez des amis ou de la famille (16,5%) ou encore dans un bar/restaurant (9,9%). Si la présence dans un fan zone peut sembler anecdotique (4,9%), cela représente tout de même, souligne Kantar Media, pas moins de 2,4 millions de personnes. Et pour visionner les matches et/ou obtenir des informations sur la compétition, rien de tel que le petit écran pour 94,6% des personnes interrogées vs 15,8% pour internet. Suivent, dans un mouchoir, la presse écrite (10,8%), la radio (10,3%) ou encore les médias sociaux (10,2%).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par