2018, année éprouvante, déprimante et triste

tristesse

Pour les Français, les trois qualificatifs qui correspondent le mieux à l’année 2018 sont « éprouvante », « déprimante » et « triste », selon une étude menée par GroupM (WPP) auprès 870 personnes. Si ces 3 sentiments ont fortement progressé en un an, le qualificatif d’« année heureuse » est quant à lui passé de la 4ème place en 2017 à la 6ème en 2018. Dans ce contexte tristounet, la valeur refuge demeure sans surprise celle d’être en famille, « avec un bilan familial positif à 80% et des résolutions 2019 dominées par le besoin de passer plus de temps avec les siens », relève l’étude. Le pessimisme progresse pour sa part de +11 points vs 2017, particulièrement chez les 35-65 ans. Sans trancher, les personnes interrogées sont un tiers à faire état d’un bilan positif de l’année, un autre tiers ne tranchant pas et le dernier tiers déclarant le bilan négatif. Ces impressions étant « relativement homogènes quelle que soit la catégorie socio-professionnelle, le sexe ou l’âge », pointe GroupM. En fin de classement, le bilan financier est considéré comme négatif, à 56%, surtout chez les 35-64 ans qui le jugent négatif à 64%. Côté perspectives 2019, les Français font étonnamment du Grand débat national et les Elections européennes les deux événements les plus attendus. Enfin, globalement les Français ont le moral en berne en 2018 au regard de l’année 2017 avec une perte de +15 points sur le bilan positif de l’année. Méthodologie : étude menée du 16 au 25 janvier 2019 via un questionnaire CAWI (questionnaire en ligne, réponses auto-administrées sur desktops/laptops ou tablettes ou smartphones) auprès d’une population 16-65 ans, représentative de la population française internautes.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par