51% des Français pourraient s’inscrire sur une plateforme AVOD

streaming

La régie Rakuten Advertising a publié les résultats d’une étude internationale sur les plateformes d’AVOD (Advertising Video on Demand), menée par Qualtrics sur 5 pays européens en avril 2020. Parmi les principaux enseignements, l’étude confirme l’explosion de la consommation de vidéo en ligne pendant la crise du Covid-19 : 30% des répondants français regardent plus de 3 heures de vidéo par jour, et 20% entre 2 et 3 heures par jour, sur tous les supports.

Près d'un Français sur deux (46%) a eu accès en mars à un abonnement payant de vidéo à la demande selon le dernier baromètre Hadopi, et le temps passé devant la télévision a battu des records historiques (4h40 en moyenne). En France, seulement 30% des consommateurs connaissent les offres AVOD disponibles. Toutefois, en période de confinement, les internautes sont à la recherche de nouveaux contenus à regarder : 20% pensent que leur utilisation des services AVOD vont augmenter dans les prochains mois, et 51% pourraient s’inscrire sur une plateforme.

Selon l’étude, les trois principales raisons pour arrêter l’abonnement à un service payant sont : le prix trop élevé (28%), un manque de contenu (25%), et l’impression de payer trop de services VOD en même temps (15%). De plus, 42% des Français ne sont pas prêts à augmenter leur budget pour souscrire à un nouveau service de VOD. Selon l’étude, un quart des Français ne souscrivent pas à un abonnement pour une plateforme d’AVOD car ils ne connaissent pas les offres disponibles sur leur marché. « L’AVOD représente également une opportunité pour les marques de faire passer leur message auprès d’une audience attentive tout en permettant l’accès à un contenu gratuit. À condition de respecter un format non intrusif pendant l’expérience de l’utilisateur » : 48% des utilisateurs préfèrent les publicités avec un contenu divertissant et engageant, et 32% pour les marques qu’ils connaissent déjà.

« Notre marché de la VOD est en retard par rapport à nos voisins européens, américains ou asiatiques. La surenchère des abonnements payants demandera aux Français de faire des choix, mais permettra aussi à une offre financée par la publicité d’exister.  L’AVOD est un compromis qui permet aux marques de toucher une audience jeune grâce à un contenu personnalisé, le tout dans un environnement sécurisé qui favorise le consentement de l’internaute », a déclaré Edouard Lauwick, SVP Europe du Sud chez Rakuten Advertising.

Méthodologie : commandée par Rakuten Advertising en avril 2020, l'étude citée dans cet article a été menée par Qualtrics auprès de 4728 consommateurs par marché au Royaume-Uni (1054), en France (1050), en Allemagne (1050), en Espagne (525) et aux Pays-Bas (525).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par