53% des Français souffrent de fatigue informationnelle

Presse magazine

La Fondation Jean-Jaurès et Arte ont publié une grande enquête sur la fatigue informationnelle réalisée par l’Observatoire société et consommation (LObsSoCo) avec une analyse de Guénaëlle Gault, directrice de L’ObsSoCo, et David Médioni, directeur de l’Observatoire des médias de la Fondation Jean-Jaurès. Il ressort que plus de la moitié de la population française (53%) subit trop d’informations non hiérarchisées sur une multitude de canaux d’information.

85% des Français ont l’impression de voir tout le temps les mêmes informations dans la journée

Avec l’arrivée des chaînes d’information en continu, la multiplication des plateformes d’informations et le développement des réseaux sociaux, la population a un choix conséquent pour s’informer. Néanmoins, notre enquête démontre qu’une écrasante majorité de Français (85%) a l’impression de voir tout le temps les mêmes informations dans la journée, soit un manque de diversité des sujets traités. De plus, 59% estiment qu’il y a tout simplement trop d’informations dans les médias. 
 
Plus inquiétant, plus de la moitié des Français ont l’impression de n’avoir rien lu, entendu, d’utile ou d’intéressant au cours de la journée (53%) et ont du mal à distinguer ce qui est vraiment important dans le flot d’informations (51%). Face à la quantité d’informations et de choix de médias disponibles, près de la moitié de la population française (49%) a du mal à se faire une opinion sur les différents sujets, et 41% ont du mal à suivre les évènements.

53% des Français désactivent les notifications sur le téléphone portable

Près de huit Français sur dix limitent ou cessent de consulter les informations (77%). En effet, ils considèrent que les débats sont trop polémiques, que l’information n’est pas fiable ou qu’elle manque d’intérêt. Néanmoins, une donnée inquiétante ressort de cette enquête : 31% d’entre eux estime que les informations et les actualités ont un impact négatif sur leur moral et leur humeur. 
 
Afin de réguler ce flux d’informations permanent et multi-canal, les Français prennent des mesures. Plus de la moitié (53%) désactive les notifications sur le téléphone portable, 30% se force à ne pas allumer la télévision, 27% surveille leur temps d’écran et enfin 12% consulte les sites de factchecking. 

Pour consulter le rapport, c'est par ici.

À lire aussi

Filtrer par