78% des Français heureux, malgré tout

happy

Il est où le bonheur ? On aura beau le chanter sur tous les tons, l’air du temps est à la morosité… Dans l’étude mondiale (27 pays) Ipsos Global Advisor qui met en avant « l’index mondial du bonheur », la crise sanitaire est sans surprise sur le devant de la scène. Même si dans ce contexte, les Français, à 78%, se disent malgré tout « heureux », un chiffre en recul de seulement 2 points par rapport à l’an passé. S’ils se déclarent bien plus heureux que les autres (+15 points par rapport à la moyenne mondiale), le moral a tout de même pour sa part perdu 6 points en moins de 10 ans. La France est en quatrième position des pays où la population de déclare la plus heureuse, à égalité avec le Canada. Elle devance ainsi l'Australie, la Grande-Bretagne ou encore la Suède. Dans le monde, 63% des adultes se déclarent heureux, un niveau presque inchangé par rapport à l'année dernière (-1%), mais bien en-deçà par rapport à 2011 (-14%).  Dans certains pays, le moral est par ailleurs en chute libre : c’est le cas au Pérou (-26%), au Chili (-15%) et au Mexique (-13%).

Avoir un bon copain

Y’a de la joie ? Pour les Français, la plus grande source de bonheur résiderait dans leur bien-être et leur santé physique (88%), devant le critère financier (86%). 80% citent également leurs conditions de vie matérielles. Mais il n’y a pas que l’argent dans la vie, et 84% des Français estiment que leur vie doit avoir un sens pour se sentir pleinement épanouis. De même, 83% des Français interrogés considèrent qu’avoir des amis est source de bonheur, devant le fait d’avoir une vie sexuelle épanouie (72%), un partenaire amoureux (71%), ou même des enfants (65%). « Le matérialisme assumé des Français les rapproche de la Hongrie, de la Russie ou encore de la Corée du Sud, alors qu’avoir des amis est le critère n°1 pour les Australiens, les Belges et les Britanniques », souligne l’étude. En outre, être reconnu comme quelqu’un « qui a réussi » vient en tête en Turquie là où c’est un critère pour seulement 52% des Français, tandis que d’avoir du temps libre pour soi domine au Brésil (85% vs 78% en France).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par