89% des 4-10 ans considèrent que regarder la TV les met de bonne humeur

enfantscsa

FranceTV Publicité a publié une étude sur « les nouvelles aspirations des enfants », menée en partenariat avec Françoise Hernaez, directrice de La Factory des Idées, et Bruno Schmutz, directeur général média d’Ipsos ; en collaboration avec les groupes France Télévisions, The Walt Disney Company France et Warner Bros Discovery. L'étude combine 3 volets pour découvrir et décrypter les aspirations des enfants : une analyse sémiologique des discours RSE émis par les marques ayant communiqué récemment sur les chaînes partenaires de la régie, enrichie d’une phase qualitative avec 4 mini-groupes d’enfants âgés de 7 à 10 ans et complétée d’une étude quantitative basée sur 800 interviews croisées de parents et enfants de 4 à 10 ans.

Parmi les principaux enseignements, on apprend que les enfants sont heureux, malgré un contexte difficile : 86% des enfants interrogés s’estiment heureux mais sont pour autant inquiets pour leurs parents. 82% d’entre eux imaginent un futur dans la continuité d’aujourd’hui, voire sous des jours meilleurs, et l’abordent donc avec une certaine sérénité.

90% des enfants interrogés se sentent concernés par au moins une problématique RSE, 60% ont déjà participé à des activités éco-responsables qui font l’unanimité et 78% incitent leurs proches à faire des gestes ou prendre des habitudes pour préserver la planète. Même si les dimensions autour de la santé de la Terre sont leur premier sujet de préoccupation, celles relevant du social sont aussi présentes comme la pauvreté, la santé, le handicap et le harcèlement. Ils ont une approche globale et ces adultes de demain sont de vrais acteurs du changement.

89% des 4-10 ans considèrent que regarder la TV les met de bonne humeur. Si 8 enfants sur 10, téléspectateurs des chaînes The Walt Disney Company France et Warner Bros Discovery apprécient la publicité, pour autant, il faut qu’elle soit crédible, compréhensible, cohérente et ludique. En dehors du storytelling, l’humour et la musique leur plaisent plus particulièrement.

"Nous avons eu le plaisir de rencontrer des enfants ouverts sur le monde et la relation aux autres est un moteur extrêmement important pour eux. Si le monde dans lequel ils vivent subit de nombreux bouleversements, on sent une énergie positive très importante. Leurs sujets de préoccupation sont multiples, de la santé des hommes à celle de la planète en passant par la pauvreté, le handicap et le harcèlement et ils ont des approches très constructives à l’égard de tous ces dysfonctionnements. Enfin, la télévision demeure un vecteur émotionnel puissant, elle est toujours présente dans leur futur : la regarder les met de bonne humeur, les fait rêver et plus encore, leur permet d’apprendre", a déclaré Véronique Viviano, directrice des études de FranceTV Publicité.

À lire aussi

Filtrer par