Achats en ligne : tout ce qui motive les Français

sales
(© Blake Wisz, Unsplash)

Acheter en ligne ou en magasin, pourvu que ce soient les meilleurs prix. Tel est le credo de nombreux consommateurs, selon l’étude « Criteo Shopper Story 2020 ». L’occasion pour la plateforme publicitaire pour l'Internet ouvert, de comprendre les critères qui motivent, ou à l’inverse, freinent les achats des Français.

Importance de la publicité pour les consommateurs, influence des sites Internet, utilisation des applications mobiles ou d’offres promotionnelles, les Français ont changé leurs habitudes de consommer, étant de plus en plus digitalisés mais aussi leur façon de s’informer sur les produits qui les intéressent. Et à l’heure ou la palette de choix s’élargit au moment de faire du shopping, ces derniers, de façon paradoxale, deviennent de plus en plus exigeants. Alors quels sont les facteurs décisifs dans le choix entre un achat en ligne ou en magasin ? Sont-ils assez choyés par les annonceurs et accompagnés dans leurs recherches, ou au contraire laissés à l’abandon sur les plateformes ?

Le prix, le prix et puis c'est tout!

En 2020, les prix demeurent, sans surprise, l'un des facteurs les plus importants dans les achats des Français. En effet, ils sont nombreux à regarder attentivement leur porte-monnaie. Et 79% d’entre eux déclarent utiliser coupons et autres bons promotionnels pour les courses. Sur internet, c’est la même chose : plus de 6 Français sur 10 y sont en quête de coupons promotionnels avant d’effectuer un achat. Un chiffre qui monte également à 7 Français sur 10 lorsqu’il s’agit de rechercher des promotions dans ses emails.

Enfin, près de la moitié des 18-35 ans, très digitalisés, utilisent quant à eux des applications mobiles pour trouver les meilleures réductions. Autre façon de leur donner le sourire et de renforcer leur fidélité : l’envoi gratuit d’un produit ; une donnée considérée comme très importante pour une personne interrogée sur deux. Quant à la rapidité d’expédition, elle compte pour 33% d’entre eux. Côté réductions et offres promotionnelles, ces dernières sont jugées quasiment essentielles pour 37% de sondés.

money
(© Christian Dubovan, unsplash)

Un fort impact de la publicité en ligne

La publicité en ligne demeure un facteur de découverte et d'achat. En effet, selon l’étude, les consommateurs sont sensibles à la publicité sur Internet. D’ailleurs, plus de la moitié d’entre eux cliquent sur une publicité quand ils naviguent sur le web. Le facteur est aussi très marché chez les Millenials car chez les 18-35 ans (GenZ également), 63% d’entre eux indiquent cliquer sur une publicité quand ils sont sur Internet. Et 56% d’entre eux vont même acheter un produit qui leur est recommandé via cette publicité. Du côté des générations plus âgées, qui commencent tout juste à se digitaliser, la tendance est aussi à la hausse avec   63% des baby-boomers, 67% de la GenX et 73% des 18-35 ans à affirmer avoir découvert de nouveaux produits grâce à la publicité en ligne.   Enfin, plus de 6 sondés sur 10 constatent que les produits qui leurs sont présentés à travers la publicité en ligne sont totalement en adéquation avec leurs attentes : un chiffre qui monte à 71% chez les 18-35 ans. Une preuve que les annonceurs et les retailers ont compris comment cibler leur clientèle, sans pour autant la spammer de contenus non appropriés. Et pour les dépenses en ligne ? Toujours selon le document, celles-ci sont estimées à 65 milliards d’euros en 2021.

ils boudent amazon et vont sur les sites de marque 

Autre enseignement de l’étude : les consommateurs sont de plus en plus nombreux à rechercher des produits directement sur les sites des marques et des retailers, n’hésitant pas à contourner Google et Amazon. En 2019, c’est ainsi plus d’un tiers des Français (34%) qui a déclaré se rendre directement sur le site d’une marque en ayant connaissance du type de produit souhaité (contre 21% en 2017).

amazon
(© Daniel Eledut, Unsplash)

Les boutiques et autres magasins « physiques » ont toujours la cote

Si les achats en ligne séduisent de plus en plus, les Français ne délaisseront pas pour autant les magasins « physiques ». Les raisons qui expliquent cette volonté de se rendre en boutique ? Qu’ils sont 60% à souhaiter voir le produit et le dispositif qui montre comment l’utiliser tandis que 58% des Français souhaitent essayer le produit avant de l’acheter. L’étude mentionne également que si les recherches internet sont fortes, fréquentes, bon nombre d’internautes franchissent encore la porte des magasins pour voir les références de leurs propres yeux : c’est le cas de 6 à 8 Français sur 10 (selon l’âge).  Mieux encore, cela va dans le sens inverse avec 5 à 8 Français sur 10 qui achètent un produit en ligne après l’avoir vu en boutique. On retrouve donc un équilibre entre ces deux canaux… pourvu que les Français puissent bénéficier des meilleures réductions possibles…

magasins

Mieux encore, cela va dans le sens inverse avec 5 à 8 Français sur 10 qui achètent un produit en ligne après l’avoir vu en boutique. On retrouve donc un équilibre entre ces deux canaux… pourvu que les Français puissent bénéficier des meilleures réductions possibles…

street
(© Matias Difabio, Unsplash)

Les applications mobiles pour acheter malin

Les applications mobiles seront la nouvelle mine d’or des retailers au cours de l’année 2020. La tendance s’est en effet démocratisée avec au moins la moitié des Français qui en utilisent pour s’inspirer dans leur shopping. Ils sont à peu près le même nombre à acheter via une application mobile. Un chiffre boosté par les 18-35 ans qui sont 66% à acheter via leur apps. Autre fait remarqué par Criteo : le fait que les applications mobiles sont également utilisées pour laisser des avis après achat et en lire avant d’acheter, mais aussi pour suivre sa commande.

omnishopping

À cet effet, ils sont près de 72% des Français à les utiliser pour ces fonctions de suivi. En conclusion : le secret de la réussite, du côté des annonceurs tient en peu de choses : des stratégies multicanales et un meilleur ciblage des attentes des consommateurs et des internautes. C’est sans oublier des investissements sur les interfaces pour garantir une bonne navigation et partager les bons messages aux visiteurs (cf lien étude).

apps
(©  Rob Hampson, Unsplash)

Méthodologie : Etude réalisée par Criteo sur un panel de 1007 Français âgés de 18 ans et plus, entre juillet et août 2019.

 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par