CMO : une profession toujours sous pression

D'après "The Evolving Marketer", une étude mondiale de NewBase (1), les directeurs marketing saluent certes "l'amélioration de leur métier",  mais affirment "être sous pression". C'est une constante immuable de cette profession. On retiendra quelques données pour l'année en cours de cette étude référente.

Les "bonnes" intentions

40% directeurs marketing envisagent d'augmenter leurs dépenses publicitaires et 72 % d'entre -eux augmenteront leur budget dédié au content marketing (social media compris). Ils comptent également investir massivement dans la data (80%) tout en avouant "ne pas utiliser pleinement la data à laquelle ils ont accès". Ils disent aussi bénéficier cette année d'un budget plus élevé pour le service à la clientèle et à l'expérience client.

Toujours besoin d'agences

Seuls 3 % des directeurs marketing interrogés avouent "disposer des compétences idéales en interne". Et un tiers d'entre eux ne cherche pas à internaliser des services.. "L'externalisation (agences, fournisseurs du marché de marketing technologique, etc.) sera toujours essentielle" et 43 % d'entre-eux sous-traitent entièrement les activités programmatiques (la fonction la plus importante  externalisée). Plus d'un tiers des marketeurs seniors externalise la publicité (36 %), un quart entièrement la création et le design, ainsi que la recherche et l'insight (28 % chacun). En revanche la stratégie (86%), la tarification, le marketing produit (76 %) et l'expérience client (75 %) restent à "la maison".  

(1) 120 directeurs marketing interrogés dans 20 pays entre novembre 2017 et janvier 2018. Pour télécharger l'étude complète, c'est .

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par