Le confinement a boosté le trafic sur internet de 30%

internet

Le trafic sur internet, dopé par le streaming vidéo et les jeux, a augmenté de 30% en France pendant le confinement, selon l'étude du spécialiste américain des réseaux Netscout qui a compilé les données des fournisseurs d'accès français. Cette progression par rapport à 2019, spectaculaire mais sans surprise au vu de la situation sanitaire, se situe dans la moyenne des pays européens. La France se distingue en revanche par une croissance démesurée - 63% en mars et 86% en avril - du trafic des Réseaux de diffusion de contenu (RDC), fournisseurs de vidéos qui consomment beaucoup de bande passante, là où la moyenne européenne a augmenté de 20%, selon Netscout. Beaucoup plus que les usages professionnels, streaming et jeux vidéo sont donc les principaux responsables de cette explosion de consommation et participent à hauteur de 10 à 20% à la hausse globale du trafic, selon un fournisseur d'accès à internet (FAI). Les médias sociaux ont connu une hausse quasiment exponentielle de leur fréquentation : 55% comparé à 2019 dès février, puis 121% en mars et jusqu'à 155% en avril, selon les données des FAI collectées par Netscout. Le secteur a également observé deux temps bien distincts au cours du confinement : le trafic internet a baissé de 6-7% en avril par rapport à mars, une tendance visible dans le monde entier qui s'expliquerait par les vacances scolaires et jours de congés d'une part mais aussi à une lassitude amenant à éteindre l'ordinateur.   Ce décrochage global se remarque aussi pour le streaming vidéo et les jeux vidéo, avec une hausse du trafic comparativement beaucoup moins importante en avril qu'en mars.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par