Enseignes alimentaires : 73% des Français pratiquent l’optimisation budgétaire et 59% la sobriété alimentaire

chariot de courses
(© Mein Deal, unsplash)

Bonial (Axel Springer), spécialiste du drive-to-store, dresse un panorama du rapport des Français avec leurs enseignes alimentaires, à l’aune d’un contexte inflationniste marqué depuis plusieurs mois.

Réalisée par OpinionWay, l’enquête met ainsi notamment en avant le budget, les comportements d’achats et les critères de choix. Pami les enseignements, Bonial pointe un budget moyen de 470€ par mois pour réaliser des courses alimentaires. Toutefois, 42% de la population dépense moins de 300€ chaque mois, 19% en allouent de 301€ à 400€ et 38% paient entre 401€ jusqu’à plus de 500€. Au sein de ces tranches, 36% des 18-24 ans et 29% des 25-34 ans dépensent même mensuellement moins de 200€. A l’inverse, 44% des 65 ans et plus déboursent au moins 400€ chaque mois pour leurs courses alimentaires.

Sans véritable surprise, l’étude souligne que 73% des Français s’adonnent à l’optimisation budgétaire et 59% à la sobriété alimentaire. Concrètement, 35% d’entre eux comparent davantage les prix, 30% achètent plus en promotion, 22% baissent leur consommation de viande ou poisson et 19% souhaitent faire croître leurs achats de marques distributeur. Dès lors, 76% des personnes interrogées distinguent au moins deux critères très importants dans leur choix d’enseigne : le prix, à 67% (+8pts vs 2021) et le choix des produits (56%), à égalité avec la facilité d’accès et en troisième position les promotions pour 52% (+ 8pts vs 2021) des consommateurs.

E.Leclerc, Carrefour et Lidl sur le podium

Ainsi, E.Leclerc s’impose (24,4%) comme enseignes alimentaires préférées des Français (voir Tableau 1). Elle devance Carrefour (17,3%), Lidl (11,4%), Intermarché (10,7%), Auchan (7,7%), Système U (7,6%), Grand Frais (4,2%), Aldi (2,5%), Picard (2%), Casino (1,7%), Biocoop (1,6%), Cora (1,5%), Monoprix (1,5%) et Netto (0,6%).

Néanmoins, ce n’est pas l’image de marque qui s’impose comme le premier critère de choix d’une enseigne (Voir Tableau 2). Pour autant, souligne Bonial, la première place de cet item se voit occupée par Biocoop (7,4) à égalité avec E.Leclerc. Juste derrière, Grand frais (7,3) se hisse sur la seconde marche du podium tandis que Bio’c’bon (7,2) et l’enseigne de surgelés Picard (7,2) se partagent la troisième place.

Et le bio ?

Enfin, alors que 34% des Français n’achètent jamais ou très rarement des produits bio, 34% déclarent en acheter occasionnellement et 31% régulièrement ou systématiquement. Quant au marché du bio, la grande distribution généraliste tend à s’imposer avec 73% des consommateurs qui y réalisent majoritairement leurs achats. Suivent ensuite les ventes en direct auprès des producteurs locaux (27%) et les enseignes spécialisées (24%).

Méthodologie : échantillon de 5 004 personnes représentatif de la population française. L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). Les interviews ont été réalisées du 1er août au 11 août 2022. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères d’âge et de région de résidence.

bonial
bonial

À lire aussi

Filtrer par