Fan de sport(s), qui es-tu ?

fan

Que veulent les fans de sport ? Une interrogation à laquelle s’est attelée BeIN Régie, avec Havas Sport & Entertainment et CSA Research, dans une étude qui a ainsi scruté leur consommation de médias sportifs afin d’aider les marques à optimiser leurs communications auprès de ceux-ci. En creux, se demander « qui sont d’une part nos abonnés et les consommateurs d’autre part pour mieux comprendre notre écosystème », souligne Florence Brame, directrice de la régie du bouquet de chaines payant. Car « il y a plusieurs types de fan et pas de fan-type », renchérit Stéphane Guerry, président de la filiale sport du groupe Havas. Et si le sport se classe 6ème passion des Français, ils sont deux sur trois à se dire « intéressés » par le sport et 12% à se dire même « passionnés ». En tête des « intérêts », la marche et la randonnée (38%) devant le football (35%), le vélo-Cyclisme (29%) ou encore le tennis (29%), la natation (28%), le rugby (26%) et l’athlétisme-course à pied (25%). Mais côté « audience », le sport roi, le football, reprend ses droits (32%) devant le tennis (24%) et le rugby (23%), selon l’étude.

De quoi dresser une typologie de 5 fans :

- « L’omnisportif », ce boulimique du sport qui voit sa passion rythmer son quotidien (17%, 7 millions de personnes)

- « Le consultant », cet expert d’un sport qui aime vivre et partager sa passion (17%, 7 millions de personnes)

- « Le Patriote », supporter inconditionnel de l’équipe de France et des sportifs français (38%, 16 millions de personnes)

- « Le convive », adepte du sport pour passer un bon moment entre amis (20%, 8 millions de personnes)

- « Le spectateur » qui s’intéresse uniquement dans les grandes occasions (8%, 3 millions de personnes)

La TV reine

Dans les faits, au global, 88% des personnes intéressées par le sport regardent des rencontres sportives en direct et même, sont 33% à en regarder au moins une fois par semaine. Ces intéressés sont 67% à regarder des magazines dédiés à la TV et 19% en regardent chaque semaine. Ils sont en outre 58% à ne pas être dérangés par le fait de voir une compétition sportive en rediffusion alors que 36% des intéressés sport sont abonnés à au moins une chaine de sport payante, dont 53% à… beIN Sports. Ils sont par ailleurs 56% à s’informer au moins une fois par semaine et même 31% à le faire tous les jours. De loin, ces intéressés sport consultent la TV (88%) devant la presse écrite (70%), le site internet dédié (68%) et les émissions de radio/podcasts (58%). Côté réseaux sociaux, ils consultent également Facebook (46%), YouTube (41%) et dans une moindre mesure Twitter (25%). Ils y lisent des articles (46%) ou regardent des vidéos (45%) ou encore « likent »/commentent (36%).

Des marques françaises prioritairement

Et les marques, alors ? 69% des fans de sport affirment accorder beaucoup d’importance aux marques et disent aimer découvrir des nouveautés avant tout le monde (50%) alors que 49% se sentent influents pour leur entourage en matière d’achats. Ils se disent en outre prêts à payer plus cher, à 68%, pour des produits respectant l’environnement tandis que 70% affichent leur volonté d’acheter prioritairement des marques françaises. A 36%, également, ils préfèrent faire leur course sur internet. Dans ce cadre, le sport s’affiche en tant que véritable levier de notoriété pour les marques : 42% des intéressés sport affirment connaitre au moins une marque associée à un sportif/équipe alors que 53% disent avoir découvert une marque grâce à une équipe/sportif/événement. 18%, seulement, disent préférer une marque associée au sport, ils sont à peine plus (19%) à être incités à acheter une marque grâce à son association à un sport.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par