L'e-commerce confiant pour 2022, mais...

Marc Lolivier - FEVAD

Marc Lolivier (Fevad) au One To One Monaco

(© Mat Beaudet)

Pour la 11ème année consécutive, la Fevad publie les résultats et les tendances issus de son enquête sur le moral des e-commerçants français (1). Marc Lolivier, le délégué général de la Fevad, commentait ces résultats, le 16 mars, lors du salon One To One qui se tient à Monaco. Ce dernier expliquait que " deux tiers des réponses ont été reçues après le début de l’invasion de l’Ukraine. Les e-commerçants sont ainsi plus partagés sur les perspectives d’évolution du marché, mais demeurent confiants dans leur potentiel de croissance. Malgré tout. "Même si les inquiétudes sont réelles sur les approvisionnements, le coût du transport et la baisse de la consommation. L'année sera sportive..." précisait-il. Après deux années marquées par une croissance exceptionnelle du secteur, les e-commerçants semblent plus mitigés sur les évolutions du marché cette année. S’ils sont 65% à se déclarer "plus ou autant optimistes" que l’année passée, 35% des répondants se disent "moins optimistes", marquant ainsi une rupture nette avec 2021 où seulement 8% se déclaraient "moins optimistes". Globalement, deux tiers des sondés restent confiants dans l’avenir et cela se traduit sur les perspectives économiques pour leur entreprise : 67% pensent que leur chiffre d’affaires va croître et 45% envisagent une marge nette en hausse. Toutefois, 15% d’entre eux anticipent une baisse de leur chiffre d’affaires sur l’année en cours. Chiffre qui monte à 21% concernant la marge nette.

Tendances

Les dirigeants interrogés évoquent, cette année, le développement croissant de la seconde main pour 90% d’entre eux, la signature d’accords stratégiques entre e-commerçants et retailers (71%) et la poursuite des mouvements de concentrations (64%). Côté emploi, 54% anticipent une augmentation des effectifs.  Enfin, les enjeux informatiques (IT, sécurité) se placent en tête des priorités d’investissement des e-commerçants, devant la RSE qui est au coude-à-coude avec la logistique et le marketing et la publicité (55%). Les réseaux sociaux devraient rester le canal prioritaire d’investissement et 65% prévoient des dépenses à la hausse dans ce domaine. Viennent ensuite le référencement naturel (57% en baisse de 7% en un an) et le brand content (48%). Les projets d’innovation devraient se concentrer sur le marketing prédictif (64% ont un projet en cours ou futur), l’accessibilité des sites (61%), l’unification des stocks (59% / +9 points), les retours en boites aux lettres (42%) et les colis connectés (40%). A l’inverse, l’intérêt pour les assistants vocaux et la réalité virtuelle continue de faiblir.

(1) Méthodologie
Enquête réalisée par OpinionWay pour la Fevad en partenariat avec LSA, du 14 février au 4 mars 2022 auprès d’un panel de 104 dirigeants de sites e-commerce (PDG/DG/Directeurs e-commerce).
 

À lire aussi

Filtrer par