Mobile : 2 h par jour, même en vacances selon SFAM

telephone
(©  NordWood Themes, Unsplash)

Le mobile est le meilleur ami des consommateurs Français. Selon une étude de la société SFAM, spécialisé dans l’assurance affinitaire destinée aux smartphones, au multimédia et aux objets connectés en Europe, cet outil est même utilisé par 63% d’entre eux en vacances, voire plus longtemps qu’en temps normal. Mais voyons le détail…

63%. C’est le nombre de Français qui ne quittent pas des yeux leur mobile en vacances, moment pendant lequel ils sont d’ailleurs plus connectés qu’en temps normal.

tous Accrocs aux écrans

Ils sont en effet 7 Français sur 10 à admettre avoir du mal à se déconnecter, sinon à vraiment respecter une « digital detox ». La raison de cette obsession ? Le téléphone ne sert plus seulement à téléphoner mais à se repérer via un GPS, à prendre des photos, sinon à traduire du vocabulaire. Et cela est d’autant plus vrai pendant les congés avec une forte utilisation des réseaux sociaux, du suivi du budget, ou encore au travers de la recherche de l’itinéraire parfait ou de dénicheurs de bonnes adresses.

beach
(©  Nigel Tadyanehondo, Unsplash)

Une utilisation recensée à 2 h en moyenne par jour par les utilisateurs donc et principalement pour les fonctions appareil photo (30% des sondés) et les applications (8%). À cela s’ajoute le visionnage de stories sur Instagram au petit déjeuner, de posts et de clichés sur Facebook et les tweets.

phone
(© William Iven, Instagram)

Plus d’utilisation et davantage de risques

Mais qui dit hyper-connectivité dit plus de risques de casse, perte ou vol de téléphone (6%). Ainsi, selon le document, 29% des Français ont déjà cassé ou abîmé leur téléphone portable durant leurs congés. Et 1 consommateur sur deux a déjà été victime d’un vol de mobile. Parmi les accidents les plus communs recensés : la casse d’un écran (44 %), l’oxydation due à l’eau (22 %%), la batterie qui se décharge trop vite (18%), ou encore un dysfonctionnement de caméra (7%), ou du micro (3%).

Le téléphone, mine d’or des assurances

Toutefois parmi les sondés, 44% d’utilisateurs étaient assurés au moment des faits. Aussi, 55% des Français considèrent que leur téléphone mobile actuel mérite une assurance. Pour les plus accrocs, représentant 32% des sondés, la plupart rachètent un téléphone. D’autres, contactent leur assureurs (19%), sinon prennent une décision radicale : celle de s'en passer totalement (18%). Enfin, pour éviter tout désagrément en déplacement et attiser les convoitises, de nombreux consommateurs ont développé des astuces.

security
(© Matthew Henry, Unsplash)

Alors que la prudence et la discrétion s’imposent (59%), certains le gardent autour du cou ou du poignet avec un cordon (24%), l’oublient totalement en vacances (19%), sinon choisissent un modèle simple et peu recherché, ne comportant que des options minimes (11%). Enfin, ceux qui craignent pour leur sécurité, passent des appels avec une oreillette (9%) ou utilisent un antivol connecté (3%).Le téléphone portable n’est donc plus seulement un gadget ou un outil de travail, il est devenu en quelques années, la seconde vie de leur propriétaire, impliquant la recherche de nouveaux services pour les consommateurs. Et toute une panoplie d’offres d’aides aux propriétaires, du côté des assureurs.

Méthodologie : Etude réalisée par l’institut de sondage Toluna pour SFAM sur 1 000 Français de plus de 18 ans représentatifs de la population française. Source : Qapa.fr et Etude Ipsos pour SFAM, février 2019.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par