Les Français et la pause technologique selon GfK

L’addiction ? Dans le cadre d’une étude menée par Gfk dans 17 pays, on apprend que 34% des personnes interrogées trouvent difficile de faire une pause technologique que ce soit du périphérique mobile, de l’ordinateur ou encore de la télévision, même lorsque qu’elles devraient le faire. A l’inverse, elles sont moins de 1 sur 5 (16%) à trouver facile de faire cette pause. Les Français affichent pour leur part une moindre dépendance : seuls 27% déclarent difficile de couper avec la technologie et 22% se disent tout à fait à l’aise pour faire une pause. Et pas de sexisme, la difficulté à faire une pause techno est équitablement partagée entre hommes (33%) et femmes (35%). A noter tout de même que dans l’Hexagone, 29% des femmes se déclarant promptes à être « toujours connectées » (+5 points vs les hommes) et un quart des répondantes se disent libres de couper (+6 points vs les hommes).

Dans le Monde, les 15-19 ans montrent la plus forte dépendance à la technologie, avec 44% affirmant clairement leur difficulté à faire une pause technologique, même lorsqu'ils savent qu'ils le devraient. La « techno-dépendance » baisse progressivement avec l’âge, relève l’étude GfK : 41% chez les 20-29 ans, 38% chez les trentenaires, passe sous le tiers de répondants à partir de 40 ans et finit à seulement 15% pour les 60 ans et plus. Le point de bascule est atteint avec les personnes de 50 ans et plus, GfK soulignant « un pourcentage plus élevé de répondants affirmant ne pas avoir de problème à éteindre leurs appareils technologiques, en comparaison à ceux pour qui c’est difficile ». Dans ce contexte, les jeunes Français se déclarent moins soumis aux technologies que les résultats constatés dans le Monde. Ainsi, seulement 1 « moins de 30 ans » sur 3 trouve-t-il difficile de faire une pause technologique (-10 points comparés aux résultats des 17 pays) et, dans le même temps, ils sont 2 fois plus à trouver facile de se déconnecter (19% des 15-19 ans vs 11% moyenne Monde ; 16% des 20-29 ans vs 8% moyenne Monde).

Par pays, la Chine a le pourcentage le plus élevé d'internautes pour qui il est difficile de faire une pause technologique (43%). Suivie par les pays d'Amérique latine (Brésil 42%, Argentine 40%, Mexique 38%), les États-Unis arrivant pour leur part cinquième (31%). À l'inverse, l'Allemagne affiche le pourcentage le plus élevé (35%) d’internautes pour qui il est facile de faire une pause technologique. Suivent les Pays-Bas (30%), la Belgique (28%) et le Canada et la Russie (tous deux à 27%).

Méthodologie : étude réalisée auprès de 22 000 internautes âgés de 15 ans et plus dans 17 pays. Toutes les données fournies représentent les 2 réponses les plus basses (désaccord) et les 2 réponses les plus hautes (d'accord) sur une échelle de 1 à 7 où « 1 » signifie « pas du tout d'accord », et « 7 » signifie « tout à fait d'accord » avec l'énoncé, « Je trouve difficile de faire une pause technologique (que ce soit mon périphérique mobile, mon ordinateur, la télévision, etc.), même lorsque je sais que je devrais le faire ».

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par