Le Français un peu moins sport dans les médias sociaux

En France, 65% de la population française déclare suivre du sport dans les médias, contre 77% en Allemagne ou 82% en Espagne, selon les résultats de l’édition 2014 du Digital Sport Challenge, étude consacrée aux usages des acteurs du sport français en matière de médias sociaux et de stratégie Internet réalisée par Kurt Salmon en partenariat avec Audencia Nantes Ecole de Management et Kantar Sport. De même, 21% des Français fans de sport utilisent les réseaux sociaux pour suivre le sport contre 38% en Italie ou 51% au Brésil. Les Français passent 1,5 heure par semaine à « consommer » du contenu sportif sur les réseaux sociaux vs 2 heures en Espagne. « La France apparait ainsi comme l’un des pays développés qui utilise le moins les plateformes communautaires à cet effet », relève l’étude.

Dans le détail, l’enquête met en lumière que le fait que la pratique d’un sport individuel et l’âge du sportif sont « des facteurs clés de la popularité sur les réseaux sociaux » alors que le sport féminin est « globalement peu visible sur le web ». Le rugby, masculin, fait preuve d’une bonne tenue sur le web puisque selon l’étude, les clubs du Top 14 « obtiennent la moyenne dans leur ensemble ». Sans réelle surprise, les équipementiers sportifs se montrent à leur avantage. Il représente « la famille la plus performante et la plus homogène en termes de l’étude, dont les points forts sont la qualité des sites, leur référencement et les réseaux sociaux ». Enfin, il reste encore du chemin à faire dans l’organisation d’événements sportifs strictement français qui « n’obtiennent pas la moyenne et sont peu performants dans la dimension marchande et sur Twitter », selon les auteurs de l’étude. L’intégralité de l’étude est consultable ici.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par