Imprimés publicitaires : 7 profils de lecteurs-types

letters
(© Kirsty TG, Unsplash)

Mediapost, qui conseille 30 000 entreprises, de tous secteurs et de toutes tailles et spécialisé dans la distribution d’imprimés publicitaires dans les boites aux lettres, a choisi dans une étude (chiffres du Groupement économique BALmétrie 2019), d’identifier  les « 7 familles de lecteurs d’imprimés publicitaires ». Une preuve que le média papier a toujours sa place dans le cœur des Français !

On trouve ainsi dans cette étude, des profils très variés. Parmi les tanches identifiées : les  « Bio-Bio »  les « Bricolo », les « Intellos »,  les « Tech addicts » ainsi que les « Promophiles »,  les « Sportifs » ou encore les familles « Coquettes ». La famille Promophile, elle représente 14,8% de la population française et est  majoritairement représentée par des femmes (62%). Elle apprécie les imprimés publicitaires qui lui permettent de dénicher les bonnes affaires et a des intérêts divers : la  cuisine (74%), les voyages (71%), les spectacles (65%) et la décoration (61%) et est friande des catalogues de la grande distribution (Auchan, Leclerc…).

Les Bio-Bio, eux, qui représentent 12,5% des Français, mais qui sont majoritairement féminins (63%) , fréquentent souvent ou occasionnellement des enseignes Bio (Bio C bon, Naturalia, BioCoop). Ils sont également prêts à payer plus cher pour ce type de produits, accordant alors une grande importance au régional et au terroir. Aussi, cette typologie s’intéresse à la  santé (75%), à la cuisine (74%)  ainsi qu’aux spectacles (65%). Quant à sa boite aux lettres, on y trouve des imprimés publicitaires personnalisés (dont elle a réellement besoin) qui lui permettent d’être informée sur les nouveautés des magasins de proximité, sinon des recettes à réaliser avec les produits achetés en question.  

Du côté des Intellos, qui représentent 27,4% de la population (63% de femmes), la place est faite aux spectacles (86%), à la cuisine  (75%) , tout comme au jardinage (51%). La famille intello reçoit bien entendu le journal et les prospectus de sa ville et se sent bien informée des événements et des rendez-vous à venir près de chez elle.

Pour la famille des Tech addicts en revanche (13,7% de la population et composée à 75% d’hommes avec un âge moyen de 39 ans), l’heure est aux informations liées à l’informatique et aux nouvelles technologies. Ses membres se connectent à Internet tous les jours. De plus, 19% d’entre eux sont à l’affût des nouveautés et accordent, de manière générale, une certaine importance aux marques (15%). Le premier réflexe de cette famille ? Se renseigner et préparer un achat via des consultations d Internet. Elle est aussi très attachée aux SMS publicitaires de ses marques favorites, notamment lors des soldes ; véritable moteurs pour les faire se déplacer en magasin (FNAC, Darty, Boulanger…).

Pour le cas de la famille Coquette (16,6% de la population française, 91% de femmes), celle-ci se déclare attentive aux promotions et aux bons de réductions (39%). Elle est également à l’affût des nouveautés (15%) et s’intéresse, à 83% à la mode, aux voyages  (84%), à la santé (83%)  ainsi qu’à la cuisine (80%). Grâce aux promotions personnalisées qu’elle reçoit dans ses courriers, la famille coquette peut continuer d’acheter ses produits préférés tout au long de l’année (Sephora ou Yves Rocher).

Et pour les Sportifs ? Ce type de profil (22,5% de la population, représenté à 52% par des hommes d’âge moyen de 43 ans), a des centres d’intérêts variés. Pour les plus de 75%, la musique et les voyages font partie de leurs principales passions ou occupations. Grâce aux promotions des enseignes de sport à proximité de chez eux (Décathlon, Go Sport…) qu’ils reçoivent dans leur boîte aux lettres, ils peuvent s’équiper pour pratiquer leurs sports favoris.

L’étude cible également les Bricolos. Une tranche qui représente 15,9% de la population française avec une majorité d’hommes (66%) et qui est tout aussi passionnée de bricolage, que de jardinage à 78%.  Les bricolos aiment également la cuisine et la gastronomie à 76% et se soucient de la santé à 73%. Ainsi, grâce aux courriers qu’ils reçoivent, ils peuvent par exemple participer à des cours de bricolage pour apprendre à monter leur nouveau dressing (Leroy Merlin).

Alors que déduire de la méthodologie ? « Nous observons que l’imprimé publicitaire conserve une place importante dans le cœur des Français et constatons que les enseignes qui intègrent l’imprimé publicitaire dans leur campagne de communication sont celles qui gagnent le plus de part de marché », explique Adèle Albano, directrice générale de Mediapost.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par