Investissements pubs : 36% des professionnels des médias tablent sur une baisse de 20 à 30% en 2020

sc3a9ries-tv

Pour 74% des professionnels des médias, de la communication, du sport business et des télécommunications le déconfinement débutera bien le 11 mai prochain, comme annoncé par le Gouvernement, selon une étude menée par NPA Conseil du 14 au 16 avril auprès de 435 professionnels. Toutefois, 51% disent qu’ils seront physiquement présents sur leur lieu de travail.  Par ailleurs, si 33% d’entre eux affirment que leur entreprise n’a pas pris de mesure d’activité partielle liée à la crise sanitaire, 16% pensent que celle-ci sera levée avant fin mai et 31% avant fin juin. Mais 20% de l’ensemble des interviewés (38% dans les entreprises ayant pris des mesures d’activité partielle) pensent que l’activité partielle se poursuivra au-delà de la fin-juin. A la question de savoir si ces professionnels souhaitent à l’avenir conserver une part de télétravail, ils sont 36% à dire qu’ils ne feront pas cette demande alors que 33% demanderont une journée par semaine et 31% plus d’une journée par semaine. Pour le panel, le secteur de la SVOD sort grand vainqueur de la période de confinement en en « tirant le bénéfice le plus durable », devant les chaines historiques, les réseaux sociaux, les sites d’info, la radio, les chaines thématiques et la presse écrite et les chaines de la TNT (2005 et 2012).

62% pour le crédit d'impôt

Sur les actuels dossiers législatifs engagés par le Gouvernement, (réforme de l’audiovisuel, décret publicité, décret production), l’étude de NPA Conseil souligne que 54% des personnes interrogées ne voient finalement pas la réforme de l’audiovisuelle aboutir avant la fin de l’année, tout comme le décret production (60%). Il y en revanche bataille (44% vs 43%) entre ceux qui pensent que le décret publicité ne paraitra pas en 2020 et avant fin décembre. D’autre part, les professionnels appellent de leur vœux l’instauration d’un crédit d’impôt pour les annonceurs qui maintiennent leurs dépenses de publicité (62%). À 36%, les personnes interrogées projettent un recul des investissements publicitaires situé entre 20 et 30% alors que 30% tout de même le situent entre 30 et 40%. 28% tablant sur une baisse comprise entre 10 et 20%.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par