Jeu-vidéo : 55% des Français familiers avec les messages de marque

app

Azerion France a publié les résultats d’une étude sur la perception de la publicité au sein des jeux vidéo et son acceptabilité. L'étude a été réalisée le 3 mai dernier sur un échantillon de 533 répondants représentatifs de la population française.

Parmi les principaux résultats, l'étude d’Azerion démontre que 55% des Français sont familiers voire très familiers, avec les messages de marque intégrés à l’expérience de jeu. Plus encore, 6 Français sur 10, gamers comme non gamers sont prêts à recevoir des contenus publicitaires ou sponsorisés en échange de jeu gratuit, c’est le cas de 8 « gamers » sur 10. C’est donc conscients que la présence des marques finance le jeu que les Français consentent à la présence des messages publicitaires dans l'univers.

Au-delà d’accepter la présence des marques, 55% des Français se disent favorables à celle-ci, à la condition que le message publicitaire ne parasite pas l’expérience de jeu. Une exigence de non-intrusion des contenus publicitaires, qui atteint 73% auprès des publics gamers.

Côté activation, l’étude confirme que la publicité insérée au sein des jeux vidéo associe les messages des annonceurs à un moment de plaisir, impactant positivement l'image de marque. Ainsi, 53% des publics gamers déclarent se sentir plus proches et avoir une meilleure image des marques qui diffusent des messages publicitaires au sein des jeux vidéo (en comparaison avec les marques présentes au sein d’univers média traditionnels). Plus généralement, 35% des Français partagent ce sentiment de proximité et déclarent que l’image de marque est valorisée par sa présence au sein des jeux vidéo (versus présence au sein d’univers média plus traditionnels). Cette propension atteint 56% auprès des 30-34 ans.

Egalement, 6 gamers sur 10 reconnaissent que « les publicités ou contenus sponsorisés présents dans les jeux vidéo captent mon attention ». C’est le cas pour 40% des Français, alors même que l’économie de l’attention et la saturation des messages sont des préoccupations de plus en plus centrales dans l’élaboration des plans média.

À lire aussi

Filtrer par