Les matinales radio très politiques

Matinale

Une étude parue dans la Revue des médias de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) et réalisée par Clément Malherbe et Raphaël Luce dresse le portrait de nos matinales radio. L’INA a recensé les différents types d’invités entre 2007 et 2017. L’étude démontre qu’en dix ans, les matinales radios généralistes (Europe 1, France Culture, France Inter, RTL et RMC) se sont politisées, avec 36,6% d’augmentation des invités politiques, mais peu féminisées : près de 80% des invités sont des hommes. C’est la matinale RMC qui laisse le plus de place à la politique, avec 46,4% des invités, suivi de RTL, Europe Matin et le 7/9 de France Inter. La matinale de France Culture se distingue elle seulement 12,3% d’invités politiques, la station laissant la parole en priorité à des chercheurs en sciences humaines et sociales.

On y apprend également que le nombre d’invitations accordées à un parti politique semble davantage dépendre du nombre de ses députés plutôt que du nombre de voix qu’il a recueillies aux élections. Le parti majoritaire à l’Assemblée nationale est de loin le plus représenté parmi les invités des matinales de radios. Pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, l’UMP représentait 31,7% des invités sur les radios publiques, contre 43,4% sur le privé. Pendant le quinquennat de son successeur socialiste, les canaux étaient trustés par le PS, avec 35,7% des invités sur le public, et 38% dans le privé. Des invités principalement masculins : la quasi-totalité des partis politiques sont représentés en majorité par des hommes dans les matinales, à l’exception d’Europe Écologie-Les Verts. Seulement quatre femmes figurent dans le Top 20 des invités ces dix dernières années. Pour consulter l’étude et sa méthodologie, c’est par ici.

Matinale Top 20

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par