NoTa : Les tendances TV 2019 à l'international, selon Glance

TV

Glance (ex-EurodataTV Worldwide), pôle d’expertises des marchés TV à l'international de Médiamétrie, tenait jeudi 16 janvier sa conférence « New on the air » (NoTa) sur le bilan 2019 des usages et tendances de contenus TV à travers le monde. « La profusion de contenus génère un vrai défi pour le marché : capter et fidéliser une audience de plus en plus sollicitée et s’adapter aux nouveaux usages des téléspectateurs. Faire vivre les contenus sur une temporalité élargie en proposant du live, du replay et plus récemment du preview semble être une des clés de l’offre TV de demain », a déclaré Frédéric Vaulpré, directeur de Glance.

Pour Avril Blondelot, directrice Content Insight chez Glance, « plus que jamais, nouveauté rime avec succès d’audience ». Selon Glance, en 2019, 10 600 nouveaux programmes sériels ont été repérés dans les pays étudiés par la veille NoTa. « De nombreuses chaînes ont même enregistré leur meilleur lancement de programmes de divertissement ou factuels depuis 3 ans, parvenant à réunir une part plus importante du public qu’auparavant ».

En 2019, sur les 3h40 de télévision consommées en moyenne chaque jour dans un agrégat de 5 pays (France, Italie, Espagne, Royaume-Uni, Etats-Unis), 10% le sont en différé. Un usage qui séduit de plus en plus et ce, quel que soit l’âge, la pratique n’étant plus l’apanage des plus jeunes. Quant au preview (possibilité de visionner un programme en amont de sa diffusion en live), « il constitue un formidable booster d’audience pour les programmes le proposant ». Au Royaume-Uni, le preview permet d’apporter à un programme 37% d’audience additionnelle. Ce sont essentiellement des fictions, plutôt diffusées en seconde partie de soirée. Les séries britanniques « Manifest » (Sky One) et « Gold Digger » (BBC One) ont réalisé selon Glance respectivement 90% et 58% de leurs audiences totales en preview.

Les jeux télévisés séduisent également beaucoup les téléspectateurs. « Les créations originales ont été particulièrement fortes cette année (deux fois plus qu’en 2017) » : « The Way Out » (VTM, Belgique), format hybride entre expérience scientifique et challenge physique teinté d’humour, a permis à la chaîne d’augmenter sa part de marché du mercredi soir de près de 80% en moyenne sur 4 épisodes, rapporte Glance. Côté des programmes factuels, « le succès réside dans les contenus privilégiant l’entraide et suscitant l’engagement du public, toutes générations confondues » : le programme « The Key » (RTL4, Pays-Bas) offre la possibilité aux sans-abris de s’installer dans un logement pour un nouveau départ. L’émission a augmenté l’audience moyenne de la chaîne de près de 75% sur les 20-34 ans pour son lancement, indique Glance.

Avec 4 700 programmes lancés (soit 45% des nouveautés étudiées) en 2019, la fiction demeure un genre dominant des contenus télévisés. Deux tendances émergent cette année : les fictions basées sur des faits réels (divers ou historiques) et, à l’opposé, celles mettant en scène le surnaturel. La série « Stanley H. » (NPO3, Pays-Bas) raconte l’histoire de Stanley Hillis, l’un des plus célèbres criminels du pays, et la série « White House Farm » (ITV, Royaume-Uni), se penche sur l’assassinat de cinq membres d’une même famille dans leur ferme d’Essex en 1985.

Concernant les contenus historiques, Glance cite la fiction unitaire « 22 July » (NRK1, Norvège), qui revient sur la tuerie d’Utoya. La chaîne a connu une audience supérieure de 28% à la moyenne du prime pour son lancement. Les séries fantastiques font elles aussi de belles audiences. La BBC a par exemple programmé la mini-série britannique « Dracula », créée par les auteurs du succès Sherlock. En Corée du Sud, la série « Hotel Del Luna » (TVN) se présente comme l’une des meilleures réalisations de 2019 en science-fiction et a multiplié l’audience moyenne de la chaîne par 3,5 auprès des 15-34 ans, sur les 8 premiers épisodes.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par