Près de 8 jeunes sur 10 ont fait évoluer leur style de vie, selon Konbini

jeunesse
(© Nine Kopfer, unsplash)

Le média Konbini a réalisé du 17 au 31 juillet 2020 la deuxième vague d’une étude barométrique lancée en mai, afin de prendre le pouls des 18-34 ans, leur moral suite au déconfinement ainsi que leurs projections pour demain. « Une deuxième étude qui confirme les good news de la première vague » : une majorité des jeunes français se sent bien depuis le déconfinement (63% vs 58% en mai). Près d’1 jeune sur 2 a eu une perception positive de la situation à la sortie du confinement. Egalement, les jeunes ne semblent pas tant que ça attachés au « monde d’avant » : pour 69% d’entre eux, certaines choses (du moins les plus essentielles comme leur famille ou leurs amis) leur avaient manquées, le reste pas vraiment, et ils continueront de s’en passer.

« Mais la vraie bonne nouvelle, c’est qu’ils n’ont attendu personne pour commencer à changer les choses. Et notamment leurs propres comportements » : près de 8 jeunes sur 10 ont déjà fait évoluer leur style de vie ; que ce soit leur consommation - 24% ont commencé à consommer moins ou réduire leurs besoins (vs 27% qui déclaraient vouloir le faire en mai) – et leur mobilité – 15% ont commencé à réduire leurs déplacements ou privilégier les transports en commun (vs 10% qui déclaraient vouloir le faire en mai). Les 18-34 ans expriment encore plus fortement aujourd’hui ce qu’ils considèrent comme étant les sujets prioritaires, à savoir le changement climatique et l’environnement (63% vs 54% en mai) et le gaspillage des ressources (56% vs 51% en mai).

« Une jeunesse toujours positive, enthousiaste et responsable, et dont l’engagement semble être impacté par leur consommation média : en effet, les consommateurs Konbini apparaissent, encore une fois, plus optimistes, plus positifs quant à la situation, plus dans l’action et plus prêts à aller de l’avant que les autres jeunes. Une 3ème étude sera réalisée courant octobre, afin de mesurer l’évolution du moral, de la consommation, et de l’état d’esprit des jeunes âgés de 18 à 34 ans suite à cette rentrée 2020 particulière », a indiqué le média.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par