Près de la moitié des Français à 10€ près pour faire leurs courses

shopping

45% des shoppers français déclarent faire leurs courses à 10€ près ou moins vs 58% en 2019 (-13 points), selon la seconde édition d’une étude sur leurs comportements lors de leurs courses du quotidien (alimentaire, boissons, hygiène, entretien) réalisée par Ipsos pour in-Store Media, spécialiste de la communication en point de vente. A l’inverse, 50% déclarent ne pas vraiment compter (vs 40% en 2019). L’étude pointe également l’intention « très marquée » de faire des économies sur des postes budgétaires tels que les dépenses high-tech (47%), les sorties (44%), le sport (43%) et l’habillement (43%). Dans ce contexte, alors que la liste de courses est toujours présente pour 81% des shoppers (vs 78% en 2019), seuls 16% d’entre eux s’y tiennent strictement, à l’instar de l’année dernière alors que 83% d’entre eux décident en magasin, avec ou sans liste préétablie. Parallèlement, s’ils avaient 20% de pouvoir d’achat supplémentaire dès le mois prochain, les shoppers le consacreraient en premier lieu aux vacances (21%), à l’alimentation (17%) et à la maison (16%). Concernant les courses, ces hypothétiques 20% de pouvoir d’achat supplémentaire bénéficieraient en priorité aux rayons hygiène/beauté (24%), desserts frais (17%), épicerie salée - féculents, sauces… - (16%) et crémerie (13%).

Encore un plaisir de faire les courses

En outre, même si la majorité des shoppers français font encore des grandes courses (81% vs 80% en 2019), la fréquence de celles-ci s’espace, souligne l’étude, 24% d’entre eux les font tous les 15 jours (vs 18% en 2019). La majorité des shoppers (59%) consacrent par ailleurs 1h30 en moyenne par semaine pour faire leurs courses, en baisse par rapport à 2019 (62%), qui se compense par une hausse observée pour ceux y consacrant entre 3h et 4h par semaine (16% vs 13% en 2019). De même, depuis la Covid-19, 52% des personnes interrogées déclarent davantage se coordonner entre les membres du foyer lors de la préparation de la liste de courses, alors que le prix (30%), la composition ou l’origine d’un produit (25%) et les promotions/réductions (24%) sont des critères de choix jugés encore plus importants qu’avant par les shoppers, depuis la crise sanitaire. De manière générale, les courses restent une source de plaisir pour 54% des Français (vs 46% qui estiment que c’est une corvée). Des niveaux « équivalents » à ceux observés en 2019, indique l’enquête. Méthodologie : 2 000 shoppers français (principaux responsables des achats par foyer) ont été interrogés sur Internet du 10 au 18 juin 2020 (échantillon représentatif, méthode des quotas).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par