Les propos haineux en ligne en baisse selon une étude

computer
(© John Schnobrich, unsplash)

Netino by Webhelp, société de modération sur les réseaux sociaux, opérant pour divers médias pour retirer des propos hors charte, publie son panorama de la haine en ligne pour le deuxième semestre 2019. Une infographie basée sur un échantillon de 15 000 commentaires avant modération, analysés entre avril et juin 2019, issus des pages Facebook des 25 grands médias français et comprenant 34 catégories de cibles de propos haineux (presse écrite nationale et régionale, radios, télévisions...).

Que s’est-il passé sur les réseaux sociaux au 2ème trimestre 2019 ? Qui a plus été ciblé par des propos haineux ? Comme l’explique l’infographie de Netino, le 2ème trimestre de l’année a connu une baisse des propos agressifs ou haineux, de 1,9 point, par rapport au 1er trimestre 2019, soit une baisse de 13,3% (proportion à 12,4% du total des commentaires vs 14,3% au T1 2019).

Aussi, le document explique avoir ciblé 4 principales typologies de propos : les agressifs et les insultes (37,7%), les contenus haineux (6,4 points),  les attaques contre la classe politique : (21,6%) les propos haineux et injures ciblant une personnalité publique précise, hors politique (10,8% des propos haineux) et les insultes visant médias et  journalistes : (9,9% des propos haineux).

Aussi, dans leur globalité, ces propos sont restés stables par rapport à la période précédente, voire en légère baisse par rapport au premier trimestre, tout particulièrement pour la dernière catégorie mentionnée. Dans cette même dynamique, les commentaires haineux visant certaines communautés ou religions, ont baissé : envers les gilets jaunes, cible de 2,7% des propos haineux d’une part, envers les casseurs et les criminels, visés à leur tour par 3,6% des commentaires haineux, de l’autre.

haine

En revanche, certains contenus haineux sont en croissance : ceux qui concernent la mauvaise orthographe, la culture et l’éducation (2% des propos haineux). Mais pourquoi une telle baisse de propos négatifs enregistrée ces derniers temps ? « En début d’année, on parlait encore beaucoup des gilets jaunes, thème qui cristallisait beaucoup de tension. Néanmoins, malgré cette conjoncture favorable, on peut constater que ce taux (12,4%) reste bien supérieur à celui que nous avions établi début 2018 (10,4%) », analyse Jérémie Mani, PDG de Netino by Webhelp, via un communiqué.

haine

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par