Les RP comme création de valeur

Pour comprendre l’impact des RP, le cabinet d’études et conseil indépendant spécialisé en communication Occurrence a évalué leur efficacité. Sur la base de 100 études menées dans différents secteurs (1), la cabinet révèle le ROI des actions presse, l’impact sur l’image et la réputation des entreprises ainsi que la vraie valeur créée des RP. Six indicateurs ont été mis en place : le volume, l’audience, la teneur positive des articles, les attributs d’image positifs, l’épaisseur médiatique et l’incarnation des porte-paroles.

Principaux enseignements

  • Le volume des retombées baisse de 38% avec une présence bien plus discrète dans le paysage médiatique, une perte de poids dans le débat médiatique et de l’effet de « répétition ».
  • L’audience chute de 28 %. Le « spontané/subi » se propage dans les médias à plus fortes audiences et une perte de puissance auprès des consommateurs de médias est constatée.
  • L’image se dégrade avec une perte de 18 % de teneur positive. 
  • L’identité est amoindrie avec une déperdition de 50% d’attributs d’image positifs. On note un affaiblissement de la capacité à valoriser l’image et les messages de l’organisation. L’image médiatique est « asséchée ». 
  • Le taux d’exclusivité baisse de 18%. 
  • L’incarnation des retombées par les porte-paroles diminue de 15%.

 (1) Méthodologie : résultats calculés sur la base de 100 études menées par Occurrence dans différents secteurs pour des clients tels que : Carrefour, PwC, Danone, Louvre Hôtels Group, ATMB, l’APEC, Harmonie Mutuelle, Vivendi, Axa Groupe, BNP Paribas, Agence de l’eau, Sony, Siemens, Sodexo, Kronenbourg, Gecina, Sanofi Aventis…

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par