Salaires marketing : + 4,5% en 2017

Après deux années ternes, bonne nouvelle pour la population marketing qui a vu, en 2017, sa rémunération reprendre des couleurs avec une augmentation supérieure à la moyenne nationale : +4,5 % (vs +2.3 % en 2016). C'est ce que révèle Maesina International Search, dans sa 38ème édition de son étude salaires (en partenariat avec le cabinet de conseil en rémunérations Aon Hewitt). "La reprise économique et la confiance des entreprises sur l’économie bénéficient aussi à cette population qui était un peu en reste ces dernières années" précise le cabinet, "pour autant, ce sont les profils d’experts en marketing digital qui sont toujours les grands gagnants au sein des grandes et petites entreprises, tous secteurs confondus". Le climat de confiance, qui devrait perdurer, permet aux marketeurs d’être plus sereins sur l’avenir en termes d’investissements et d’innovations.

Une profession plus technique

La transformation digitale a creusé des écarts entre les marketeurs, faisant la part belle aux fonctions plus techniques en marketing digital. Aujourd’hui, cet écart a tendance se réduit grâce à des équipes marketing plus digitalisées et mieux formées. De leur côté, les jeunes profils marketing arrivent sur le marché avec un bagage "naturel" en digital, ce qui explique que ces deux populations soient mieux valorisées cette année (+3.8 % et +5 %). L'étude note que l’expérience client est toujours au coeur des stratégies avec notamment l’approche servicielle devenue clé tout comme la diversification des circuits de distribution. Dans ce contexte, comprendre le shopper est (re)devenu essentiel, les profils experts études/de la data sont de plus en plus prisés et leur salaire mieux valorisé. Enfin, les marketeurs qui ont acquis une expérience à l’international sont toujours plus valorisés que des profils 100 % locaux, valorisation en termes d’évolution de carrière et aussi de salaire. "Les responsables marketing qui veulent tirer leur épingle du jeu doivent être agiles, disposer de compétences multiples et se présenter comme véritable chef d’orchestre, coordonnant différents experts marketing au sein de leurs équipes. Un tel profil sera valorisé sur le marché soit au sein de sa propre structure, soit en étant chassé à l’extérieur" conseille le cabinet Maesina.

2018

L'année s’annonce encore mieux orientée qu’en 2017, avec des perspectives fortes en recrutement. Les entreprises prévoient de recruter entre 250 000 à 265 000 cadres en France métropolitaine. Le taux de chômage des cadres devrait atteindre des niveaux historiquement bas (3,5 %), la confiance des entreprises et aussi des candidats n’a jamais été aussi élevée depuis des années. Si l’ensemble des secteurs d’activités tire profit de cette embellie, les recrutements de cadres seraient particulièrement élevés dans les fonctions informatiques, marketing et commerciales et études et R&D, avec une tendance grandissante de cadres de plus en plus experts et de moins en moins manageurs.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par