La TV connectée très ciblée par les fraudeurs

Video TV

La plateforme analytics des publicités digitales DoubleVerify (DV) a présenté fin août son rapport 2020 « Global Insights », dans lequel elle analyse les données de plus de 2 000 marques dans 75 pays, de mai 2019 à avril 2020. Selon le rapport, l'écosystème croissant de la TV connectée (CTV) est l'environnement le plus ciblé pour les fraudeurs. DV a identifié 1 300 applications frauduleuses sur l'une des principales plateformes de CTV (dont 60% ont été détectées en 2020 seulement) ; une augmentation de 161% des taux de trafic frauduleux sur la CTV au premier trimestre de 2020 par rapport au premier trimestre de 2019 ; 78% des incidents de fraude sur la CTV sont imputables à des robots (comparé aux 26% de l'ensemble des incidents de fraude) ; et les programmes CTV non certifiés ont connu un taux de fraude plus de 11 fois supérieur aux programmes CTV certifiés par DV, et environ 9 fois supérieur aux achats directs des éditeurs.

Par ailleurs, DV a mesuré les taux d'incidents liés aux publicités diffusées sur des sites ou des applications, ou à côté de contenus qui ne répondent pas aux exigences spécifiques d'une marque, y compris les impressions bloquées et celles qui représentent un caractère préjudiciable pour la marque. Les résultats de DV montrent que les marques continuent d'adopter des solutions en réponse aux risques croissants en matière de brand safety et suitability, le taux d'incidents de Brand Suitability des marques en EMEA ayant augmenté de 24% d'une année sur l'autre pour atteindre 9,8%, la France se situant légèrement au-dessus de 11%.

3,3% de taux de fraude en France

L'EMEA est également la seule région à avoir connu une augmentation du taux de fraude, avec un taux de 2% pour l'ensemble de l'EMEA, avec une légère hausse en France (3,3%). Cependant, le taux de visibilité sur les formats vidéo en EMEA, qui fait référence au nombre d'impressions vidéo jugées visibles, a largement dépassé toutes les autres régions géographiques étudiées, pour un total de 76% dans l'ensemble de l'EMEA et de 70% en France.

"Les marques ont besoin de transparence et de confiance dans leurs investissements digitaux. Ce rapport démontre qu'alors que les marques de la région EMEA ont travaillé dur pour améliorer l’affichage de leur publicité au sein de contenus en adéquation avec leurs valeurs et leurs capacités de ciblage, les canaux émergents aux normes non établies comme la télévision connectée présentent un défi croissant en matière de fraude publicitaire et de sécurité pour les marques. Pour aller de l'avant, les annonceurs et les éditeurs doivent collaborer à la mise en place de normes, à l'élaboration de meilleures pratiques afin de placer la marque au sein d’un contenu en adéquation avec ses valeurs; il en est de la responsabilité de notre futur écosystème publicitaire », a déclaré Tanzil Bukhari, directeur général de l'EMEA chez DoubleVerify.

Pour consulter l'intégralité du rapport, c’est par ici.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par