USA : le « cord-cutting » menace la TV payante

PriseTV

Une tendance lourde. Aux Etats-Unis en 2020, les services de TV payantes devraient perdre du terrain au profit du « cord-cutter » (« couper le cordon »), action qui consiste à résilier les abonnements à la télévision pour privilégier les services de vidéo à la demande type Netflix, Amazon et autres Hulu. Selon le cabinet américain d’études américain eMarketer, 31,2 millions de foyers auront ainsi « couper le cordon » de leur abonnement TV (câble, satellite…), soit une perte de 6,6 millions en un an. S’il reste tout de même 77,6 millions d’abonnés payants TV outre-Atlantique, eMarketer pointe néanmoins un recul de 7,5%, « la plus forte baisse jamais enregistrée ». Une perte notamment justifiée par les « prix élevés des abonnements », mais aussi par l’absence de diffusion du sport en direct sur les six premiers mois de l’année, crise sanitaire oblige. Et pour eMarketer, la messe est dite : « alors que le sport est de retour, les gens ne reviendront pas à leurs anciens forfaits de câble ou de satellite ». A l’horizon 2022, le « cord-cutting » devrait approcher les 40 millions et les 47 millions en 2024. Cela représenterait à cette échéance, bien plus d’un tier (35,4%) des foyers américains. Fin 2024, souligne eMarketer, moins de la moitié des foyers américains seront abonnés à un service de télévision payante.

emarketer

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par