Les versions numériques de la presse à la rescousse des DFP

mobile

L'ACPM vient de publier les données intermédiaires de diffusion et de fréquentation OJD des titres et sites des marques de presse pour la période 2019-2020. Les Déclaration sur l'Honneur (DSH) ont été comptabilisées de juillet 2019 à juin 2020 (en raison de la Covid-19, les données de mars à juin 2020 ont néanmoins été neutralisées). Toutefois, prévient l’ACPM, 344 titres et 323 sites et applications ont été certifiés sur la totalité de la période, soit 12 mois. Dans ce contexte, 3,1 milliards d’exemplaires de presse ont été diffusés sur la période, soit 8,6 M par jour pour le print tandis que les sites et applis attirent en moyenne 70 millions de visites par jour. Par famille de presse, si la Presse grand public représente aujourd’hui 93% de la presse, c’est la presse magazine qui arrive en tête (37%), d’une (très) courte tête devant la Presse quotidienne régionale (36%), la Presse quotidienne (13%) et la Presse gratuite d’information (6%). La diffusion France payée (DFP) s’articule pour sa part entre abonnements individuels + portage (52%), ventes n° payées par l’acheteur (30%) et versions numériques individuelles (10%). Ces dernières ont progressé de +8% vs la période 2018-2019, pointe l’ACPM.

Avec la neutralisation des données sur la période mars-juin 2020, la comparaison sur un an s’avère un exercice d’équilibriste un peu vain. Mais l’on peut observer que seule la PQN sur la période voit sa DFP totale progresser (265 M vs 258 M), tout comme ses versions numériques totale, passer de 95 à 120 millions en un an. Pour la PQR, la DFP affiche 767 millions d’exemplaires écoulés tandis que les versions numériques passent en un an de 43 à 57 millions d’exemplaires. Du côté de la Presse magazine, ces versions numériques augmentent également, de 70 à 86 millions d’exemplaires. « Le ralentissement forcé des déplacements de nos concitoyens a favorisé l’abonnement aux versions numériques des titres de presse, à de nouveaux lecteurs. Même si cette tendance est déjà en croissance depuis plusieurs années, le confinement a été un accélérateur », souligne l’ACPM.

Par famille de presse, l’organisme constate « l'impressionnante » progression des volumes de visites enregistrés par les sites et les applications de presse drainées en partie par la crise sanitaire. Cette très forte consommation du web entraîne « une augmentation moyenne sur les 12 mois étudiés de 10 millions de visites par jour », comptabilise-t-il. Dans le détail, par exemple, la PQN affiche +7,8% en un an, soit 7 milliards de visites, et +9,7% en mobilité. Pour la PQR, même tendance avec +24,5% de fréquentation totale alors qu’en mobilité la hausse est de +28,6%. Quant à la Presse magazine, elle enregistre une fréquentation totale en hausse de +22,8% et +26,9% en mobilité. Enfin, la presse gratuite d’info connait pour sa part, sur la période, une progression totale de fréquentation de +12,6 et de +9% en mobilité.

acpm
acpm
acpm
acpm
acpm
acpm
acpm
acpm
acpm

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par