La vidéo publicitaire prend ses aises

video

Au 2ème trimestre 2019, les taux de complétion des publicités vidéo premium diffusées en Europe ont affiché des scores élevés, entre 80 et 96%, pour les pre-rolls et les mid-rolls, selon une étude FreeWheel (Comcast), société spécialisée dans la publicité vidéo et multi-écrans. Parmi les enseignements mis en avant, l’enquête pointe notamment, qu’en un an, le volume de publicités vidéo vues augmente de 24%, porté par la VOD sur les set-top-box (+51 %) alors que le volume de publicités vues au sein de contenus live progresse lui aussi, à + 32%. De même, le volume de publicités vues au sein de formats longs (c’est-à-dire de + 5 mn) et formats courts (de 0 à 5 mn) augmentent respectivement de +24% et +21% tandis que le volume de publicités diffusées sur mobiles, ordinateurs et télévisions connectées enregistre une progression de, respectivement, +28, +23 et +32%. Par ailleurs, le volume de publicités ciblées s’affiche à +31% alors que le « ciblage comportemental concerne la majorité des publicités ciblées (60%), ce qui témoigne de l’appétence des annonceurs pour plus que de simples ciblages démographiques (40%) », estime FreeWheel dans son étude.

Enfin, les téléspectateurs continuent de consommer de la vidéo premium, et ce, principalement par l'intermédiaire des plateformes de distribution (83% de part de marché) tandis que les vues publicitaires provenant de deals directs continuent de dominer (83% de parts de marché). Néanmoins, relève-t-elle, le nombre de deals programmatiques augmente un peu plus rapidement (35% de PDM vs 28% il y a un an). Ces derniers étant principalement réalisés en direct. Les achats open exchange, quant à eux, ne représentent pour le moment qu'une petite partie des deals programmatiques (2%), « ce qui suggère que les acheteurs et les vendeurs ne sont pas encore prêts à renoncer aux deals direct, même lorsque ceux-ci sont automatisés ».

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par