La communication dans la métropole Aix-Marseille : un tissu économique sous-développé

telephone

Nous commençons la publication  d'articles sur Marseille et sa région. Ces articles ont été réalisés par les étudiant de l'IEJ Marseille dans le cadre d'une collaboration avec CB News qui se matérialisera en juin par la parution d'un numéro hors-série.

La métropole Aix-Marseille est une actrice majeure de la filière communication dans la région PACA. Elle reste néanmoins une petite parmi les grandes dans l’hexagone, très loin derrière Paris et après Lyon. En cause, un marché microcosmique dû à un manque de budget.

La région PACA, terre de communication ? Elle en est en tous cas un foyer actif si l’on considère que cet espace est le troisième bassin d’emploi du secteur de la communication en France, loin derrière Paris et après Lyon. Dans la région, la métropole Aix-Marseille est LA terre dynamique en terme de communication quand le chiffre d’affaires de la filière s’élève ici à 3,2 milliards d’euros. Des chiffres importants et qui en France, classent bien Marseille et ses environs.

Mais des chiffres à nuancer aussi lorsque l’on sait que la région parisienne pèse à elle seule aux alentours de 60% du marché dans le secteur de la communication et du digital. Un écart gigantesque qui, au vu de l’importance démographique du bassin marseillais, témoigne aussi du faible tissu économique qui émane de la communication en province. D’ailleurs, si des grandes villes comme Lyon, Strasbourg ou Lille occupent elles aussi des parts non négligeables du secteur, (toisant même Marseille en rapport chiffres d’affaires/ nombres d’habitants) aucune ne tutoie encore aujourd’hui l’ogre parisien.

Les petites agences prolifèrent

Encore moins dans la métropole Aix-Marseille malgré sa part élevée du nombre d’agences de comm’ et de publicité en France (en comparaison les Hauts-de-France possèdent le même nombre de salariés que la région Sud PACA pour une part du nombre d’entreprises moindre : 6,1% contre 7,9%), ce qui conforte la tendance générale qui ressort de la zone : les petites agences pullulent dans la métropole et en grossissant le trait, il y aurait presque plus d’agences de communications que d’annonceurs en bord de mer. 

Terre d’innovations et foyer majeur dans bon nombres de domaines en France, Marseille a donc encore devant elle un long chemin de croix pour acquérir ce statut dans le secteur de la communication.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par