Infidélité : l'inégalité homme-femme perdure

Infidèles

Selon une étude Ifop pour le site de rencontres Gleeden, «malgré le mouvement #Meeto et la prise de conscience de plus en plus grande des inégalités hommes/femmes en matière de sexualité, l’infidélité féminine fait toujours l’objet d’un sentiment d’opprobre social plus fort que l’infidélité masculine». Dans cette enquête menée en avril dernier auprès d’échantillons représentatifs de Françaises, Espagnoles, Italiennes, Britanniques et Allemandes, les trois quarts des femmes sondées (76%) ont le sentiment qu’«aujourd’hui, dans leur entourage, les gens sont plus choqués quand, dans un couple, c’est la femme qui est infidèle».  Voir la suite sur CB Expert.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par