Beau déclin

Vous en souvenez-vous ? Ces articles, il y a trois ou quatre ans, qui prédisaient le déclin de Facebook. Une étude de l'université de Princeton mesurait même que le réseau risquait de perdre 80% de ses utilisateurs entre 2014 et 2017… Voilà, voilà. Pour ceux qui étaient en vacances et coupés du monde cette semaine, rappelons que Facebook a publié un bénéfice net en hausse de 79% au 3ème trimestre, à 4,7 milliards de dollars, pour un chiffre d'affaires de 10,3 milliards (+47%). On en connait quelques-uns qui seraient prêts à décliner pour moins que ça. Les groupes publicitaires, les médias traditionnels, les autres réseaux sociaux... Forcément Facebook capte l'essentiel de la publicité mobile qui, elle-même, est le principal moteur de la croissance du marché. Autant dire qu'il va falloir beaucoup d'imagination et d'esprit d'innovation aux autres acteurs pour résister à ce tsunami. De quoi continuer à faire sourire Mark Zuckerberg que la presse américaine voit de plus en plus dans la course à la Maison Blanche en 2020. Mais si ces hypothèses sont aussi fiables que celles sur l'avenir de Facebook…

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par