Ça fait sens. Et autres expressions

C’est un petit bouquin qui n’a l’air de rien et qui est pourtant bourré de mots, d’idées et d’humour. « Les 100 expressions à éviter au bureau & ailleurs » de Quentin Périnel, édité par Le Figaro est autant un délice qu’un supplice.

C’est un petit bouquin qui n’a l’air de rien et qui est pourtant bourré de mots, d’idées et d’humour. « Les 100 expressions à éviter au bureau & ailleurs » de Quentin Périnel, édité par Le Figaro est autant un délice qu’un supplice. Un délice de cruauté de retrouver sous la plume ironique de l’auteur des expressions comme « Je suis sous l’eau », « Je parle sous ton contrôle » ou « je suis au bout de ma vie ». On les entend tous, elles nous horripilent dans la bouche des autres et pourtant : que celui ou celle qui n’a jamais prononcé l’une de ces cents banalités que nous répétons sans même nous en rendre compte, se « mette en arrêt ». Qu’il nous fasse son pitch en bonne intelligence pour que l’on puisse créer de la valeur tout en restant sur Paris, mais surtout qu’il délivre, nous donne son go avant que l’on monte en réunion incessamment sous peu, parce là, on est sous l’eau. En même temps, si on ne sort pas de sa zone de confort, on ne risque pas de cocher toutes les cases. Je dis ça, je dis rien, mais procurez-vous ce bouquin ASAP.

« Les 100 expression à éviter au bureau & ailleurs ». Quentin Périnel, éditions Le Figaro 150 p. 9,90€

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par