Ni Putes ni Soumises place un homme dans la peau d'une femme

Ni Putes ni soumises - Marianne et Publicis Conseil

La nouvelle campagne de Ni Putes Ni Soumises, signée des agences Marianne et Publicis Conseil, glisse un homme dans la peau d’une femme. #​ANotrePlace est une expérience très simple. Pour comprendre le quotidien des femmes, il faut se mettre à leur place. Dans le film Antoine est grimé en femme.  “Ce qui était important pour nous, c’est de le laisser évoluer, sans script et sans consigne afin qu’il s’adapte seul à toutes ces situations” décrypte Guillaume Gasquet, directeur de création de l’Agence Marianne et réalisateur de la campagne, "dans son interview, il évoque à quel point la posture féminine l’a obligée à être “resserré” ou “réduit”. Réalisée sans trucage, cette campagne témoigne de la banalisation de la violence du harcèlement de rue. Une violence qui oblige certaines femmes à changer de comportement. "C’est en baissant les yeux, en évitant d’attirer les regards et en se faisant discrètes qu'elles perdent peu à peu leur place dans l’espace public. En fermant les yeux sur le harcèlement, le fossé de l’égalité des sexes se creuse". La campagne, diffusée à partir de vendredi 25 octobre sur les chaînes du groupe Canal+ et France Télévisions,  vise à sensibiliser le grand public aux notions de responsabilité, de respect et d’égalité des sexes. ​Ce film s’accompagne d’un dispositif digital conçu et réalisé par l’Agence Marianne visible sur le site de l'association. Antoine livre ses impressions dans  une interview 2m30. L’agence a créé un profil féminin pour lui sur un site de rencontre. Les messages reçus se sont avérés "d’une incroyable violence" précise l'agence. Enfin, un chatbot disponible sur le Messenger de Ni Putes Ni Soumises permet de se glisser dans la peau d’une femme là aussi lourdement draguée pendant 24 heures. "Il est grand temps de prendre conscience de la réalité du quotidien de certaines femmes pour réagir et agir, afin qu’aujourd’hui elles soient toutes respectées et n’aient plus jamais peur de circuler dans la rue. ​Nous continuons notre combat, mais nous avons aussi besoin d’aide, car même si on entend moins parler de l’association aujourd’hui, les appels entrants et les missions sur le terrain régissent notre quotidien​" précise Stéphanie Rameau présidente du mouvement Ni Putes Ni Soumises.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par