Bio c'Bon intéresse cinq repreneurs

BioCBon

L'enseigne de distribution spécialisée Bio c'Bon, en difficulté financière, a reçu cinq marques d'intérêt pour son rachat, dont le processus s'accélère, a indiqué samedi 22 août son président, Thierry Chouraqui. "De nombreuses marques d'intérêt ont déjà été reçues - cinq à ce jour -, laissant augurer d'une issue positive" a-t-il précisé à l'AFP. Le groupe familial Zouari, actionnaire de référence de Picard et l'un des principaux franchisés de Casino, a déjà manifesté son intérêt. Fin juin, des négociations exclusives avaient même été entamées avec Bio c'Bon. Il a depuis remis un offre formelle, afin "de mettre en œuvre un projet industriel et économique visant à préserver l'intégrité de Bio c'Bon et ses emplois, et à impulser une nouvelle dynamique de développement". Cette offre inclut "la reprise de l'ensemble des actifs du groupe (...) ainsi qu'environ 90 % de ses 1.500 salariés", a-t-il précisé. Carrefour, Casino et les enseignes spécialisées Biocoop, La Vie Claire et Naturalia ont aussi déposé des offres de reprise, selon Le Figaro, qui ajoute que Bio c'Bon s'apprête à demander son placement en redressement judiciaire, citant des sources syndicales. Fondé en 2008 par Thierry Brissaud, Bio c'Bon emploie 1 500 personnes et possède 158 magasins en propre. Troisième distributeur spécialisé en France en termes de parts de marché derrière Biocoop et Naturalia, il est le seul à s'être implanté à l'étranger avec près de 40 points de vente en Italie, Espagne, Suisse, Belgique et Japon. Bio c'Bon affirme dans un communiqué "qu'un adossement à un groupe de premier ordre (est) nécessaire" pour assurer sa survie et son développement.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par