Le cadeau de Noël pas comme les autres de Greenpeace

Après cinq ans de collaboration, Greenpeace fait de nouveau confiance à 84.Paris pour sa communication de fin d'année avec pour thématique de la pollution de l'air en ville. C'est la troisième cause de mortalité en France (48 000 décès prématurés), et la quatrième au niveau mondial 4ème dans le monde (plus de 5.5 millions) selon l'Agence nationale de santé publique. L'agence explique que "les Français en sont  conscients et inquiets...mais plutôt que de s’insurger, ils s’adaptent. Pendant les pics de pollution, ils renoncent à leur footing, au vélo, et à se promener". L'agence a imaginé "Un Cadeau Pas Comme Les Autres", un film, réalisé par Anna Mantzaris qui a notamment travaillé aux côtés de Wes Anderson sur "L'Île aux chiens". Il est produit par les londoniens de Passion Animation Studios, ce film utilise la technique du stop motion. "Avec ce film, nous voulions écrire une histoire qui respecte l’esprit et joue sur les codes de Noël tout en y intégrant un message de sensibilisation. Que les français s’approprient le message, sans adopter un discours moralisateur. Ce conte de Noël propose une double lecture. Une première, attendrissante et positive, autour du froid dont il faut se protéger, et le choc de la fin qui révèle qu'aucune protection n'est complètement efficace contre la pollution de l'air" expliquent Olivier et Hervé Bienaimé, les co-présidents et directeurs de création de 84.Paris. "Loin du charme des personnages en feutrine de cette vidéo, la pollution de l’air a des conséquences graves sur la santé humaine et particulièrement celle des enfants (aujourd’hui en France, nous savons qu’au moins trois quarts des jeunes enfants sont exposés au scandale sanitaire de la pollution de l’air : asthme, naissances prématurées, problèmes cardio-vasculaires, cancer … Il n’existe pas de protection complètement efficace contre la pollution de l’air. Il faut donc s’attaquer aux causes du problème, au premier rang desquelles le trafic routier" poursuit Sarah Fayolle, chargée de campagne transports et climat chez Greenpeace France. Le film a nécessité près de 80 heures de tournage sur trois sets en simultané avec des marionnettes et des accessoires construits de toutes pièces. Le film sera projeté jusqu’au 3 janvier sur l’écran géant du Marché de Noël situé au Jardin Des Tuileries.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par