La Caisse d'Epargne veut être utile aux femmes

On connaît l'adage. "Vouloir c'est pouvoir". La Caisse d'Epargne, le fait sien, pour une campagne digitale signée Mad&Women. Un encouragement pour les femmes à se lancer dans la l'entrepreneuriat. "Les femmes sont aujourd'hui sous-représentées et sous-entendues" explique Christelle Delarue, fondatrice et présidente de l'agence "au-delà des discriminations diverses qu'il faut combattre sans relâche, l'auto-censure chez les femmes est un manque colossal pour la société ! C'est à elles que s'adresse cette campagne. A celles qui méconnaissent leur force, surestiment le difficulté de la démarche entrepreneuriale ou ont besoin d'être rassurées et soutenues. Autorisez-vous à en demander toujorus plus, assumez vos envies, respectez vos rêves ! Oser vouloir, c'est déjà pouvoir". Les femmes entrepreuneures ne sont que 32% (France Entrepreneur - 2016). La signature d'un accord cadre avec l'Etat ambitionne de porter ce chiffre à 40% d'ici 2020. La campagne est diffusée sur tous les supports digitaux : films web (90,20 et 12 secondes), des bannières et des opérations social media. La Caisse d'Epargne, profite de cette prise de parole, pour rappeler que ce fût la première banque, en 1881, à permettre aux femmes de disposer de leur livret d'épargne sans l'autorisation de leur mari. 84 ans avant la reconnaissance par la loi de leur indépendance financière. Concrètement aujourd'hui, la banque a mis en place un programme dédié à l'entrepreneuriat féminin baptisé #FemmesDeTalent.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par