Chauffeur-Privé fier de payer des impôts

La plateforme de VTC Chauffeur-Privé, en campagne d'affichage, vise directement son concurrent Uber, avec détournement du logo et allusion explicite aux pratiques d'optimisation fiscale du géant américain du secteur.

"Chez nous, 100% de nos impôts ont la France pour terminus": le message sera affiché dans les gares parisiennes et lyonnaises du 1er au 7 septembre, assorti de l'avertissement "Ne tombez plus dans le panneau". D'autres affiches vantent le programme de fidélité proposé aux clients de Chauffeur-Privé. "On veut simplement présenter les faits (...) pour que les consommateurs nous choisissent", explique à l'AFP Yan Hascoet, PDG de la plateforme de réservation de VTC lancée en 2012. Uber France, dont les revenus sont "complètement remontés aux Pays-Bas", n'a "payé aucun impôt en 2014", a-t-il affirmé, tout en reconnaissant que cette pratique est "légale jusqu'à preuve du contraire". "C'est un choix du consommateur de décider s'il préfère soutenir une boîte qui va remonter 100% des bénéfices à ses actionnaires ou une boîte qui va redonner sa juste part à la société en payant ses impôts localement", a-t-il  déclaré. Chauffeur-Privé dit avoir "étudié plusieurs options" pour sa campagne publicitaire et a retenu "la plus excitante", pour un coût inférieur à 100.000 euros, sans tenir compte d'éventuelles suites judiciaires. "On le saura bien assez tôt", a-t-il estimé.

Un jeu, sur Facebook et Twitter, permettra aux internautes qui prennent en photo la campagne, de gagner 5€ de crédits. Une affiche "secrète", cachée dans les rues de Paris, permettra de gagner une année de crédits. Pour les joueurs, des indices se trouveront sur les réseaux sociaux de Chauffeur-Privé.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par